Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2007

Voilà une bonne nouvelle ...

>>> De quoi satisfaire tous les Net-Toxicos ;) 

Lancement du Wifi gratuit parisien, contre-attaque d'Orange

LEMONDE.FR | 17.07.07 | 17h13  •  Mis à jour le 17.07.07 | 17h23

es réseaux haut-débit gratuits commencent à se déployer dans les métropoles européennes. La Mairie de Paris a annoncé, lundi 16 juillet, que les 105 premiers sites Wifi accessibles à tous ont été lancés.

Ce programme, qui s'insère dans le projet Parvi (Paris ville numérique), a été lancé et cofinancé il y a un an par la Ville de Paris et la région Ile-de-France. Il va aboutir fin août par la mise à disposition de 400 bornes d'accès gratuit au réseau Wifi, dont 250 dans les jardins publics de la ville. Ce programme doit permettre de se connecter dans des sites municipaux extérieurs comme les jardins ou les squares, mais aussi en intérieur, dans des bibliothèques, des antennes jeunes ou encore des mairies d'arrondissement. Pour aider les nomades en mal d'Internet, la mairie vient de mettre en ligne une carte de localisation. Mais d'autres initiatives, tels les cafés Wifi, les Mac Donald's ou encore Ozone (racheté par Neuf), Free-Hotspot et Fon permettent également de se connecter sans rien débourser.

RECOURS D'ORANGE

En pratique, et dès que l'ordinateur, l'assistant de poche ou le téléphone portable repère le signal "Paris_Wi-Fi" du réseau Paris, il suffit d'ouvrir son navigateur Internet pour se connecter au réseau des réseaux avec un débit pratique qui peut atteindre les 8 Mbits/s suivant le nombre de connectés sur la borne. Après le passage par une page d'accueil du réseau, la navigation est totalement libre, précise la Mairie de Paris. De même, un système de contrôle parental permet d'empêcher la consultation de sites interdits aux mineurs. Ce service, qui sera accessible à tous de 7 heures à 23 heures "dans la limite des horaires d'ouverture au public des sites municipaux équipés" sera officiellement inauguré début septembre par Bertrand Delanoë et Jean-Paul Huchon. Le marché, qui s'élève à un peu plus de 2,5 millions d'euros pour son installation puis à 540 000 euros par an pour maintenance, a été attribué à SFR et Alcatel-Lucent en février. Orange, qui compte environ 2 250 bornes Wifi payantes dans la capitale, n'a pas été retenu dans l'appel d'offres. Et a déposé un recours le 26 mars devant le juge administratif contre ce déploiement, au motif qu'une collectivité territoriale ne peut investir dans des infrastructures à moins d'une défaillance de couverture, comme le stipule l'article L.1425-1 du code général des collectivités territoriales. Le tribunal administratif devra donc statuer sur la légitimité de la Mairie de Paris à intervenir sur le marché des télécommunications.


Olivier Dumons
Londres étend son accès Wifi gratuit à la Tamise

Free-hotspot.com et MeshHopper, deux sociétés spécialisées dans les accès Wifi, se sont associées pour proposer gratuitement un accès Wifi gratuit le long de la Tamise sur 22 kilomètres, de Millbank à Greenwich. Baptisé "Online-4-free.com" offrira un accès Internet aux hôtels, restaurants, cafés, bureaux situés le long du fleuve, mais également aux bateaux navigant sur la Tamise.

Dan Toomey, PDG de Free-hotspot, saluait l'aboutissement du projet en prédisant "l'arrivée du Wifi gratuit dans le grand Londres. [...] Des millions de Londoniens ainsi que les banlieusards, les visiteurs et les touristes peuvent accéder au réseau Wifi gratuit lorsqu'ils travaillent ou se détendent le long de la Tamise". Ce service qui, contrairement à l'initiative de Paris, englobe la banlieue, sera essentiellement financé par le sponsoring et la publicité, avec des spots de quinze à trente secondes à regarder avant de pouvoir utiliser l'accès Wifi.

 

12:09 Publié dans Citizen | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.