Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2007

Intro - Outlines

 
podcast

 
(Album : Our lives are too short)
 

- Oh, regarde là-haut, les étoiles ...
- Oui, c'est parce que la bâche est percée, elle est mal entretenue, du coup à travers les trous tu vois les étoiles.
- C'est ça tu crois ?
- Naturellement.
- C'est quoi l'histoire de la Grande Ourse, tu la connais ?
- C'est un secret, ne le dis à personne.
- Promis.
- Alors ferme les yeux... et viens avec moi, je t'emmène en voyage.
 

Bleu, ton sourire.
Rose, tes larmes.
Noir, tes divagations.
Violet, ton coeur.
Rouge, ta douleur.
Vert, tes douceurs.
Argenté, tes rires.


- Et les autres couleurs ?
- Oublie-les.
- Le jaune, l'orange, le pourpre ?
- Elles virevoltent et s'enfuient.
- Et les notes de musiques ?
- Dans ta tête et en boucle.

Des néons clignotent à tout va, Time Square, l'activité permanente. Sous nos yeux défilent les taxis, les hommes, les femmes, les touristes, les enfants, les "pousse-pousse", les paumés, les mateurs, les groupes japonais... Un grand écran, des images, et l'odeur particulière de la ville. Il fait doux, la brise court de visages en visages. Deux étrangers assis au loin. Douceur, chaleur, bonheur.

- Et un jour, est-ce que tu m'emmèneras dans la lune ?
- Non.
- Pourquoi ?
- Parce que je ne sais pas voler.
- Mais moi si, viens, je t'emmène... Regarde, on est au-dessus des nuages !

Poussières d'étoiles.... Les spectres se cherchent à travers les brouillards, et dansent sans entrain, leurs regards perdus dans les anneaux de Saturne.

- J'ai croisé mon reflet aujourd'hui.
- A-t-il été aimable ?
- Ma foi, fort sympathique, il me souriait.
- Pourquoi, tu pleurais ?
- Non, pourquoi cette question ?
- C'est ton reflet...  Si sa figure est joyeuse, c'est que la tienne est triste.
- Crois-tu qu'il me bluffe ?
- Les reflets sont joueurs, tu devrais le savoir.

La Grande Ourse rend visite à une constellation qui a perdu son chemin. Elle ne sait plus où elle doit se placer dans le ciel. La Grande Ourse lui prend la main et la guide à travers les Univers... Ensemble, elles croisent Halley et d'autres de ses copines, et évitent les trous noirs, jouent à cache-cache avec Pluton, puis empruntent l'autoroute lumineuse des 7 Galaxies... Des siècles parcourus, finalement, la constellation n'a toujours pas retrouvé sa place. La Grande Ourse ennuyée l'interroge. Se souvient-elle de son prénom ? Depuis combien de temps brille-t-elle ? La constellation se concentre. Elle entend des rires, des grands éclats de rire, elle sent des odeurs, des bruits de vaisselle, des voix d'enfants qui appellent Calisto. "Ursua Minoris, Kochab et Phekad !!! Venez jouer avec moi !"... La Grande Ourse se souvient, elle pleure en regardant Arcas, sa "Petite Ourse".... 

Les commentaires sont fermés.