Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2007

Chambre séparée pour mariage longue durée

>>>> ENFIN !!!!!! Depuis le temps que je soutiens cette théorie, et qu'on me regarde comme si j'étais un ovni, enfin on y vient... Et oui, le quotidien peut tuer les couples... et j'en reste convaincue, l'idéal étant pour moi 2 appartements dans le même immeuble ;), ou au moins chacun sa pièce, et une chambre en commun... Bon, ok il faut avoir de l'argent à Paris... mais idéalement, je reste convaincue que ça reste le meilleur modèle !

 

Jusqu’ici, faire chambre à part laissait entendre qu’il y avait de l’eau de le gaz… Et si c’était le contraire ? Aux États-Unis, de plus en plus de couples optent pour une séparation de corps intermittente, justement pour préserver leur relation. En France, petit à petit, l’idée fait son nid.

Paru le 03.09.2007, par Stéphanie Trastour

Rien n’irait-il plus entre eux ? Voilà que Serge et Julie, ce couple d’amis modèles que vous couviez du regard chaque fois que vous étiez en leur compagnie, ne dorment plus toutes les nuits ensemble. Mais toujours sous le même toit. Un modus vivendi « pour-les-enfants » qui leur permettrait de cohabiter, donc d’éviter le divorce ? Pas du tout. Juste une autre manière de vivre ensemble, « chacun dans sa chambre ».
En France, cette conjugalité new look gagne du terrain. Les raisons ? Un conjoint qui ronfle, des horaires décalés, un bébé qui pleure, l’envie d’avoir son espace à soi… En clair, le besoin d’éviter au maximum ces petits tracas quotidiens qui enveniment lentement les rapports amoureux jusqu’à transformer le lit en champ de bataille. La paix du ménage passerait donc par la désertion de la chambre conjugale ? Aux États-Unis, où le « home-sleeping-alone syndrome » a envahi les foyers, la question ne se pose même plus.

Une étude récemment menée par la National Association of Home Builders (1) (Association des constructeurs immobiliers) va même jusqu’à prédire que plus de 60 % des domiciles compteront deux chambres par couple, dès 2015. Pour l’heure, un quart des nouveaux projets de construction intégreraient déjà cette configuration (2). Dans notre pays encore attaché aux valeurs catholiques du lit commun, l’engouement est moins sensible. Mais si le phénomène reste plus marginal, environ 17 % des couples se laisseraient tenter par l’expérience.
Simple effet de mode ou changement réel de la vie conjugale ? « La volonté de faire chambre à part est le corollaire de la montée de l’individualisme dans notre société, explique le sociologue Jean-Claude Kaufmann. Même au sein d’un couple, chacun se vit comme un être autonome, aspirant à son espace de respiration personnel. »

L’équation n’est pas simple. Car il faut à la fois défendre son pré carré, respecter celui de l’autre et construire une histoire commune. Une problématique particulièrement à l’oeuvre dans l’espace confiné de la chambre à coucher. D’autant que celle-ci est devenue un vrai lieu de vie, dans lequel on mange, on bouquine, on téléphone, on regarde la télévision, on joue à l’ordinateur… Et, de préférence, quand on veut. Raison de plus pour en faire son territoire inaliénable.

Commentaires

C'est bien ces petites revues de presse avec sélection d'articles intéressants:). Je m'abonne !

Écrit par : Chacha | 04/09/2007

J'adhère à ces propos.... Rien de tel qu'une chambre séparée.... en effet...
Et aussi à tes petites revues de presse...

Écrit par : Titia | 05/09/2007

Chacha >>> LOL, en fait je ne mets que les articles qui m'intéressent ou attirent mon attention. Partant du principe aussi que les grosses Niouzes, tout le monde est au courant... Tant mieux si ça te sert !

Titia >>> No comment n'est ce pas ? ;) pour les chambres séparées. Ecoute j'en ai discuté avec qqn qui n'était pas du tout du tout d'accord avec le principe ! Pour lui, il trouvait même ça glauque...

Écrit par : Lau | 06/09/2007

J'avais bien compris le principe Lau;-)

Écrit par : Chacha | 06/09/2007

J'adhère tout à fait à cette théorie.

Écrit par : enriqueta | 09/09/2007

Mon rêve à moi aussi ! Mais dès que j'en parle, je passe pour un ovni ! Notre bonne vieille éducation judéo-chrétienne a encore de l'avenir... mais pourtant, jusqu'à maintenant, chacun vit chez soi (moi chez moi et lui chez lui !), et c'est quand même le pied ! J'ai pas envie de baisser les bras et faire "comme tout le monde".

Écrit par : Nath | 17/09/2007

Sur 5 filles (Chacha ne s'étant pas prononcée), on est donc 4 à trouver le concept intéressant et y adhérer !!!! Donc tous ceux qui pensent que les filles veulent absolument impérativement habiter très vite à deux (et se mettent parfois la pression) se trompent ! Tant que ça fonctionne, autant continuer !!! (appartement séparé ou chambre séparé, moi je vote pour !)

Écrit par : Lau | 17/09/2007

Je suis bien d'accord, que ce soit chambre ou appart séparé, le principe est le même: c'est l'absence qui crée le désir. Absence relative bien sur, mais à l'inverse, la présence au quotidien tue le désir.
On ne peut désirer que ce que l'on a pas. Si tu as au quotidien, tu n'as plus l'envie ou le désir. Personnellement je ne vis pas avec ma chérie. Elle me manque, je lui manque, nous nous désirons.
Bises et bon vouécande. jippé

Écrit par : Jippé | 29/12/2007

Jippé >>> Hello oui l'appart séparé... J'adhère aussi pas mal. L'idéal étant deux apparts voisins dans le même immeuble ou même rue, ou rue juste à côté.. ;)

Écrit par : Lau | 29/12/2007

Si les apparts sont trop voisins l'effet escompté n'est pas si bien rendu.
la proximité est quasiment égale à la présence. Tu ne peux donc espérer l'effet de liberté que cela offre. C'est tentant alors d'aller sonner à coté pour avoir un peu de sel ou de n'importe quoi.
mais bon, chacun et chacune voit le mieux pour soi.
Je ne recherche pas la liberté pour faire n'importe quoi. Ma liberté c'est pour conserver le désir que j'ai pour ma chérie.
Mais je ne confonds pas l'amour que j'ai pour elle et le plaisir. Ce sont deux choses différentes (à mon avis, mais ce n'est que mon avis).
Bises, Jippé

Écrit par : Jippé | 29/12/2007

Jippé >>> Non non mais j'approuve aussi :)

Écrit par : Lau | 29/12/2007

hihihihihihi, j'adore ces petites conversations entre amis.
Bisous et bon vouécande. Jippé.

Écrit par : Jippé | 29/12/2007

Jippé >>> LOL.... bon we à toi aussi.

Écrit par : Lau | 05/01/2008

Les commentaires sont fermés.