Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2007

La publicité sur les mobiles suscite des convoitises

LE MONDE | 06.09.07 | 15h25  •  Mis à jour le 06.09.07 | 15h25

Le téléphone mobile intéresse les publicitaires. La preuve, le groupe Publicis a annoncé, jeudi 6 septembre, l'acquisition de Phonevalley, une société spécialisée dans la communication mobile.

La PME, créée par Alexandre Mars en 2000, emploie 60 personnes et s'est constitué un réseau européen avec des implantations en Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et Italie. Le montant de la transaction n'a pas été révélé.

Phonevalley s'est fait un nom dans le marketing mobile en développant des campagnes publicitaires par envoi de messages courts, SMS ou de vidéos par MMS. Elle conseille également les annonceurs dans leur achat de bannières ou de mots clés sur les sites mobiles. Elle développe également les sites mobiles des marques qui, après avoir accru leur présence sur Internet, souhaitent s'adresser également à leur client sur leur portable. Prochaine étape : la conception de sites marchands. Parmi les clients de Phonevalley, on peut citer Paramount, SNCF, Sony, Colgate-Palmolive ou Air France.

Même si la taille de cette acquisition reste modeste, elle illustre une tendance lourde de sens. La publicité sur le mobile, après une période balbutiante et expérimentale, commence à devenir un véritable enjeu. Selon les chiffres publiés par l'agence de conseil ZenithOptimedia, les investissements dans la communication mobile se sont élevés à 871 millions de dollars dans le monde en 2006 et devraient atteindre 1,4 milliard de dollars en 2007.

Conscients de l'enjeu, les grands groupes de communication et les géants de l'Internet prennent position. En mai, Microsoft s'était emparé d'une autre PME française, la société Screentonic. Quelques semaines plus tard, la société de conseil en médias britannique Aegis a acheté l'agence Marvellous Mobile.

UN MOBILE GOOGLE

Les petites sociétés qui se sont développées sur le marché sont très convoitées. " Nous avons reçu une quinzaine d'offres", précise M. Mars. Quant à la société Backelite, présidée par Sébastien Berten et qui a vu le jour en 2006, elle n'a guère bataillé pour trouver deux actionnaires de référence, la société FullSix et l'opérateur de téléphonie mobile SFR.

Autre événement très attendu, le lancement par Google de son propre téléphone mobile. Les rumeurs bruissent outre-Atlantique sur une possible mise sur le marché de l'appareil fin 2007 ou début 2008. Le leader de la publicité sur Internet aimerait bien par ce biais imposer son moteur de recherche, sa messagerie, son logiciel de cartographie 3D Google Maps pour étendre son emprise du consommateur sur le téléphone mobile. Google débarquerait sur un marché en pleine effervescence, avec l'arrivée de l'iPhone d'Apple.

L. Gi.
Article paru dans l'édition du 07.09.07


16:01 Publié dans Zoom out | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.