Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2007

Divagation new-yorkaise...

- Hey you...

- Yes ?

- Do you know where you are ?

- in New-York city, aren't I ?

- No this is what you think, but it's only in your head.

- Am I dreaming ?

- We could say that. Close your eyes... Tell me what you hear.

- I'm hearing the cars outside on the Avenue, the buses, some voices, hispanic music.

- So you could be anywhere else, how do you know you are in New York City ?

- Because I took the plane right from Paris to Philadelphia, then a train  to New York !

- How could you say you are not sleeping and dreaming of all that ?   Couldn't you dreams be your realities ? How could you say you are really alive ?

- If my life is a dream, I never want to wake up. If I'm dreaming, right now, who are you ?

- I am what you want me to be...

- Means ... ?

- I am the part of your previous reality...  When you used to be in the Real World...

- What is the Real World ?

- The world you have wanted to escape from. You have forgotten what is like.

- I close my eyes and I see flowers. I see people dancing... I hear them laughing... It seems so far away.. What's my name ?

- Nobody.

- Nobody ?

- COUPEZ ! COUPEZ !!! C'est mauvais, très mauvais !!!! Qui a écrit ce texte de m.... ? Ca ne rime à rien  ! On veut des sentiments, on veut des larmes, des rires, de la passion..... Appelez-moi la production ! 

- PAUSE -  

Un souffle... Inspirer, expirer lentement...

New-York la ville qui ne dort jamais. New-York, cette ville dont le monde entier a vu les deux tours s'écrouler. New-York, cette ville de passage où on prend et trouve souvent ce qu'on y cherche, puis on s'en va... Ainsi va la vie. New-York, je t'aime.

Chaque "bloc", chaque Avenue, l'atmosphère lourde de la ville, les odeurs fortes d'humidité, de hot dog, de fumée, de pollution, les sirènes des pompiers et des voitures de polices... Central Park, Soho, Chelsea, Upper West Side, Upper East Side, Central Park, Midtown, Lower East Side, East Village, West Village, Brooklyn, Harlem, le Queen, le Bronx... Cette ville dégage une énergie incroyable. Marcher, marcher tout simplement, sans se lasser.

Regarder les gens, trouver les détails, s'imprégner de cette ville visitée et re-visitée. 

Inspiration. Expiration.  Ca fait tellement du bien de prendre son temps, respirer.

Central Park, pourquoi n'y a-t-il pas de Central Park à Paris ? Pourquoi ? 

Inspiration. Expiration. Souffler.

Päris me manque quand je n'y suis pas, Paris et ses pierres, ses bâtiments, son histoire, son atmosphère, la ville Musée, les rues, les avenues, mes ballades...

New York me manque quand je n'y suis pas. Les voitures, les bruits, les bâtiments, les lumières, les gens, le mode de vie, l'ambiance, la créativité... Mes ami(e)s dans les deux villes. C'est ainsi.

Mon coeur a deux amours, chantait-elle...

Paris ma vie, New-York, mes rêves... Les deux ensembles ?

- FiN DE LA PAUSE -

 

- Qui êtes-vous, où allez-vous ?

- Si je le savais... 

- Ca fait longtemps que vous attendez ?

- Quelques plumes ...

- Ah quand même ! Avez-vous apperçu la Rosée ?

- Non, et vous ? 

- Je l'ai vue la timide, elle est passée, mais nue, elle s'est vêtue d'une feuille de rose et s'est enfuie. 

- Charmante...

- Oui, exquise. Et la Lune, vous a-t-elle parlé cet Arc-en-ciel ?

- Oui, et elle m'a pris la main et  saupoudré ma vie de quelques poussières de comète...

- Vous en aviez besoin ?

- Plus que jamais. La Grande Ourse m'a alors guidée à travers les cercles de Saturne, et conduite vers les plaines du Soleil.

- A présent, vous vous sentez comment ?

- Une bulle de savon en appesanteur... La pluie sur mes joues, le velour sur mon coeur, une étoile filante dans mon sourire, des fleurs dans mes yeux, et cette chanson, cette voix, cette présence qui toujours me porte. Douceur.

- Vos rêves ?

- Jamais ne meurent... 

Commentaires

Ahhhhhhh
merci pour ce joli voyage
t'embrasse

A

Écrit par : Tonio de Bangalore | 05/10/2007

Tu vois finalement ;) comme quoi parfois il suffit de demander... c'est bien tombé, inspiration du moment... bisous :)

Écrit par : Lau | 05/10/2007

Les commentaires sont fermés.