Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2007

Effeuillage n°1 - Noëlisons ensemble... ou pas !

Merry X-mas, Joyeux Noël, Bonnes Fêtes, paix et joie sur cette terre, tout le monde doit s'aimer, c'est merveilleux ! Souvenez-vous les contes de votre tendre enfance : le jour de Noël, il pouvait se passer des miracles, les gens se réconciliaient touchés par la Grâce de l'Esprit de Noël ou pour parler plus tendance The Sprit de Noël.
 
Tous les ans, nous avons droit à cette immersion dans le monde merveilleux où tout le monde s'aime de plus en plus tôt. Halloween passé, les commerçants ont immédiatement remplacé les citrouilles par les belles guirlandes rouges, vertes, jaunes. Partout des boites de chocolat, et des rangées de jouets par milliers descendus non pas du traîneau du père noel, mais des jolies usines décentralisées un peu partout dans le monde. Noël, c'est avant tout une grosse affaire commerciale. C'est devenu l'incontournable évènement pour que le consommateur consomme en ayant bonne conscience ! Et oui, c'est ça, The Spirit de Noël. Acheter des cadeaux pour faire plaisir aux gens ! Dépensons plus, pour réjouir autrui plus !

Mais avant de poursuivre ce laius cynique, une p’tite page culture : avant que Santa Claus, alias Coca Cola (1931 m'sieurs, dames), débarque dans nos chaumières, et que Vive l'enfant Jesus naquit parmi les hommes, Rome toute puissante décida sous Aurélien que le 25 décembre on célébrait le dieux Soleil, le dieu Mithra, en lui sacrifiant un jeune taureau en son honneur...

C'est seulement au IVème siècle que l'Eglise a voulu probablement évincer la fête païenne en officialisant la venue du Seigneur dans le monde le 25 décembre (personne ne sait quand est né Jésus réellement). Donc les crèches, les rois Mages, les moutons, et bébé Jésus dans une grange, c’est une usurpation ! Nous ferions mieux de mettre un  gros Soleil sur le sapin ou un Empereur Romain, au choix...  ! La “people-isation” de Noël, nous le devons à Charlemagne qui instaura les 3 messes de Noël sur tout l’Empire... Sacré lui, n’est-ce pas ?

Quelques siècles plus tard, Reine Consommation a pris le pouvoir. Elle a des alliés fiables et puissants : initialement, il n’y avait que Sieur Jouet, mais depuis les troupes se sont élargies ! Miss Industrie Cinématographique où les petits ont leur dessin animé traditionnel de décembre et les Grands Enfants, leur comédie romantique américaine annuelle à Miss Fringues en tout genre, Miss Maroquinerie, Mister objets High Tech, et depuis quelques années, Mister et Miss Détente, Zen, Gastronomie, mais la liste est infinie …  Dieu est mort, Reine Consommation exulte. Elle aussi vend de la morale, du “pense à ton prochain”, du "aimez-vous les uns les autres"… Pourquoi ? Parce qu’elle a compris que c’est du chiffre ! Les émotions, des bouffées de sentiments, on en veut ! Donnez-nous du rêve et faites nous croire et espérer encore dans nos Contes, meme si…

L’exemple est donné par notre Elu qui travaille dur en cette période de Fêtes pour sa Patrie : certaines ménagères, la larme à l’oeil, vivent le conte de fée de la Belle et le Président par procuration. Les feux de l'Amour dans la "vraie" vie... Non seulement  N. S. veut nous faire rêver et en plus il nous fait oublier les problèmes de la Nation. Si c’est pas un président dévoué ça ! Et le pire (ou le mieux tout depend de quel point de vue on se place), c’est que ça marche…
 
C’est ça The Spirit de Noël aujourd’hui !  Car Noël n’est pas un jour comme les autres, Noël c’est “à part” : Noël peut parfois forcer à réunir des personnes qui n’ont aucune envie d’être ensemble. A Noêl, les Non Consommateurs ne peuvent déroger à Reine Consommation, sans être mis(es)-à-l’index. On peut être égoiste 364 jours, mais PAS le jour de Noël. Ne pas offrir/donner/partager le jour de Noël, c’est le Mal, car tu ne penses pas à ton prochain. Grand tour de force de culpabiliser quand on ne consomme pas. Le temps des oranges est bien loin…

Néanmoins, pour conclure sur un p’tit morceau de sucre dans cet univers décidément absurde, il y aura toujours des innocents/circonstances pour  faire encore rêver les plus cyniques, comme le sourire d’un gosse de 3 ans émerveillé quand il ouvre ses cadeaux, ne comprenant pas encore tout à fait ce qui se passe. C’est sans doute pour ça que Reine Consommation peut dormir sur ses deux oreilles. Elle a encore un long règne devant elle…

Allez, salut... ;) ! 
 
 

Commentaires

Noel, je crois ne jamais avoir autant débatu sur un sujet que celui ci. Avant tout, je peux comprendre tout les points de vue à propos de cette fête et de ce qu'elle est devenue.

Petite précision pour commencer, c'est l'empereur romain Constantin premier, qui s'est converti au christianisme, qui a décidé de ce qu'il y aurait dans la Bible, des fêtes et des dates de ces fêtes.

Pour revenir au sujet, en effet, Noel est devenue une fête commerciale, une machine à fric, les cadeaux sont de plus en plus cher, et les salaires y passent dans leur totalité. Que ne ferions-nous pas pour nos enfants... Mais il n'y a pas que les enfants.
Je vais me prendre en exemple parce que j'ai une vision particuliere de noel et on peut ou pas me le reprocher. J'ai probablement oublié que j'étais une adlute maintenant, et que noel était la fête des enfants. Mais dans ma famille, ah oui, ça aussi, j'ai le sentiment qu'on me reproche d'avoir encore une famille qui a envie de passer noel reunie. Donc je disais, dans ma famille, pour Noel, c'est cadeaux, ça l'a toujours été, et même si nous sommes tous adultes, on continue à se faire des cadeaux. Ce n'est absolument pas une question de conscience soulagée, on ne voit pas les choses autrement c'est tout.
Moi je me suis reveillée aujourd'hui, heureuse, parce que ce soir je me retrouve avec ma famille, et qu'on va s'offrir nos cadeaux. On sera heureux d'en offrir et de faire plaisir et heureux de recevoir.
Soyons honnête, à part qq exceptions, qui n'aime pas recevoir de cadeaux ? N'est-on pas content quand on a le cadeaux dans les mains et qu'on se dit "il a pensé à moi". Et même si on dit "moi pour noel je ne veux pas de cadeaux", pour beaucoup de personnes, c'est plutot " j'espere qu'il pensera à moi". Je précise, je ne parle pas de tout le monde, car je connais des gens qui n'attendent vraiment vraiment rien.
Vient alors la question, mais pourquoi à Noel ? Si on apprecit qq'un ou veut faire un cadeau pourquoi ne pas le faire pdt l'année ? Mais pendant l'année il peut y avoir des cadeaux aussi. Je n'attends pas Noel pour offrir non plus.
Pour moi, Noel a une grande importance, les cadeaux que je fais à cette periode ont un plus.

Pour finir, on peut ne pas aimer noel, n'en avoir rien à faire, ou adorer cette fête. Chacun à sa vision des choses par rapport à son vécu. Moi , je reste la gamine emerveillée par les lumières de noel, par les sapins décorés, par le repas de noel, par les messes (et oui, suis allée à la messe), et par les cadeaux.

Écrit par : Moummoune | 24/12/2007

Moummoune >>> Comme toujours ou très souvent mes articles/notes sont souvent à prendre au 2ème/3ème degré, avec un regard critique vis à vis des "autres aspects" d'un certain évènement.... Ici, volontairement est cet aspect là, car naturellement, ça n'exclut pas que certains/certaines apprécient les réunions familiales (et c'est tant mieux), vivent l'Esprit de Noel dans un esprit traditionnel et afffectif. La critique n'était pas spécialement sur ce point de vue là (à travers cette note), et la conclusion montre bien qu'il y a quelque chose de particulièrement sympa à Noêl quand bien même les petits sont devenus grands c'est de voir que les gosses sont toujours aussi enthousiastes...
J'ai volontairement mis en relief le fait que Noêl est aussi devenu une grande machine marketing/consommatrice, et ce n'est pas du cynisme désabusé, c'est une réalité qu'on l'accepte ou non. Enfin concernant les cadeaux en recevoir ou en faire, je ne remets pas en question le fait qu'en recevoir ou en faire fait plaisir (et je suis la première à en faire et je suis une grande gamine aussi), mais je montre aussi que si nous étions dans un environnement différent les choses pourraient être aussi perçues différement. Bref.
Enfin concernant ta précision. Constantin oui, a imposé le 25 décembre comme fête de Noel, c'est bien au IVème siècle et quand je parlais de l'Eglise, à l'époque le chef de l'Empire Romain était le chef de L'Eglise voilà... mais merci d'apporter cette information supplémentaire.
Sur ce Bonnes fêtes... et profites de ta famille.

Écrit par : Lau | 24/12/2007

Bon ben tout simplement Joyeux Noel quand même :)

Écrit par : Chacha | 26/12/2007

Chacha >>> Yes :) ! LOL.

Écrit par : Lau | 26/12/2007

Les commentaires sont fermés.