Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2008

Effeuillage n°8 - “I'm Not Going To Spend My Life Being A Color” – Michael Jackson – Black or white

“You're Thinkin' Of
Being My Brother
It Don't Matter If You're
Black Or White”


Le choix de la star de la semaine n’a pas été évident. Entre Rama Yade et ses bourdes oratoires sur les “conditions” que devrait poser N. S. concernant sa venue aux J.O de Pékin, la lutte interne au P. S. pour le nouveau visage du parti, le départ de Jean Arthuis du Modem, les touristes pris en otage à bord du Ponant par des pirates en Somalie, ou encore la prestation de “la première dame de France” outre-Manche qui lui vaut le faux statut le temps d’une journée d’avril de “Professeur d’Elégance” , mon coeur balance.

Fi tout cela ! Quelques grammes de sérieux dans ce monde de frivolités, car au-delà des incidents provoqués par les pro-tibétains et membres de Reporters sans Frontières lors du passage de la flamme olympique à Paris hier, ce sont toujours des problématiques fondamentales de tolérance de la différence.
 
La dictature et la privation de la liberté d’Homme touche chacun au plus profond de son âme, surtout dans nos sociétés qui ont dépassé un stade d’individualisme que certaines cultures sont encore loin d’avoir atteint. L’oppression et la répression chinoise mériteraient – selon moi – un boycott général de toutes les Nations, mais la diplomatie n’a pas les mêmes règles que la morale individuelle… Les jeux sont plus complexes. Les décisions tranchées difficiles à prendre. Elles s’inscrivent dans une globalité politique que parfois nous, citoyens, ne pouvons appréhender faute d’informations. La raison d’Etat a souvent bon dos néanmoins….  Car des gens sont tués, enfermés pour leurs idées “subsersives du pouvoir de l’état” chinois comme Hu Jia, condamné à 3 ans et demi de prison ferme.

En attendant, pas besoin d’aller jusqu’en Orient pour traiter d’injustices, d’aveuglements nationalistes, ou de dérives autoritaires. Il y a encore des personnes qui travaillent depuis des années en France et qui n’arrivent pas à être régularisées. Je pense à Sara Camara, un malien travaillant depuis 13 ans au ministère de la culture, qui malgré des appuis politiques, s’est vu refuser par la préfecture le droit de continuer son travail. Il n’est qu’un parmi la foule. Il y a aussi la profanation des tombes musulmanes le week-end dernier dans la région Pas-de-Calais. Plus proche encore que le pays du soleil levant, l’Unicef a pointé l’enrôlement d’au moins 1350 enfants de 10 à 17 ans dans des milices sunittes et chiittes, ou l’armée, en Irak. En Iran, neuf titres de presse on été fermés. “I have a dream”, disait Martin Luther King. Bref.

Heureusement, les People nous sortent de ces réalités, et dans ma Bible, ils sont presque tous heureux à part Madame Cruise, à la petite mine, Mireille Dumas, qualifiée de “bourreau” et Michael Jackson qui a ruiné sa famille. Pour les autres, c’est le Printemps avec les jeunes mariés Jamel et Mélissa, Michael Youn qui flirte avec Isabelle au Stade de France, Georges Clooney toujours avec sa serveuse Sarah, Christophe Maé, heureux papa, Muriel à nouveau avec Anne ou les Pitt qui s’installeraient en Provence.

Tout ne va donc pas si mal ! Si en plus les librairies s’équipent en sacs recyclables, et que le Club des 13 veut sauver le cinéma français en soumettant 12 propositions à Mme Albanel. We are the (almost) the Champions ! Ca n’empêchera pas la banquise de l’Antartique de se désintégrer sur 412 km2, ni Eric Breteau de poursuivre en diffamation Rama Yade sur l’affaire de Zoé ou de permettre de trouver les 10 milliards d’euros nécessaires selon Eric Woerth pour équilibrer les finances publiques… Mais bon.

Pour conclure, deux hommages : l’un à Charlton Heston, acteur des “Dix Commandements” et “Ben Hur”, qui a bercé mon enfance cinématographique, décédé à 84 ans, et l’autre au photojournaliste Dith Pran, homme très engagé dans la défense des Droits de L’Homme, qui s’est éteint à 65 ans, et qui avait inspiré le film “La Déchirure”.

Pour mes sources journalistiques... Je les protège ;). Allez, salut, à la semaine prochaine !
 
 

Les commentaires sont fermés.