Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2008

Deux étrangers au bout du monde si différent.... Afghanistan.

Afghanistan… Mon beau-frère est en Afghanistan depuis plus d’un mois et demi et pour encore un mois environ. L’Aghanistan…

Est-ce que vous vous souvenez pourquoi les militaires sous le drapeau onusien sont encore là-bas ? Là-bas c’est loin, là-bas ça fait tellement longtemps que ce conflit a commencé que nous avons oublié – moi y compris – les premières raisons de la présence militaire internationale là-bas. La “guerre oubliée” disent certains, à raison. Entre temps, il y a eu d’autres actualités entre Ingrid Betancourt, les catastrophes naturelles, les élections présidentielles et pourtant… Avant de faire un bref rappel géo-politico-historique, je reviens sur la délicatesse de N. S. 

Car si le chef de l’Etat, qui est aussi sensé être le chef des Armées a vraiment utilisé le terme “d’amateur” publiquement  pour qualifier l’ex chef d’état major de l’armée de terre de ses armées, le Général Cuche, au sujet de l’affaire de Carcassonne ça me plaisse perplexe.

Perplexe, car si montrer du doigt ce qui ne fonctionne pas est somme toute assez normal, faire preuve d’un relatif mépris public dans sa manière de parler envers un chef des Armées très apprécié par l'Armée, ou l’Armée en général (c’est très étonnant le flou autour de cette histoire, les différents medias se contredisent et le nouveau chef des armées a naturellement défendu son president) n’est pas diplomatique. Le chef de l’Etat doit pouvoir s’appuyer sur ses armées et non être en opposition. L’affaire de Carcassonne  est un incident à ne naturellement pas laisser passer  mais il convient – me semble-t-il – pour un Président de la République de mesurer la conséquence ses paroles dans un certain contexte. Le sang-froid légendaire de N. S....

Perplexe encore, car N. S. manque de finesse psychologique en employant ce vocabulaire. Quelque part ça témoignerait de quelqu’un qui semble loin de certaines réalités (serait-ce possible ? Loin de moi cette idée naturellement...) et non de quelqu’un qui a conscience qu’en d’autres points du globe, il y a des hommes qu’il a envoyé risquer leurs vies tous les jours, qui attendent de leur “chef” un minimum de reconnaissance pour leurs engagements dont ils font preuve. L’esprit militaire est un esprit de Corps. Attaquer son chef ou d’autres “collègues”, touche l’armée entière.  Dans les règles de management de base, il n’est écrit nul part qu’un “chef” qui dénigre ses employés ait souvent des bons résultats. Chacun ses méthodes me direz-vous. Mais au moment où le gouvernement annonce 54 000 emplois en moins dans l’armée, N. S. n’est pas au top de sa popularité auprès de ses engagés expatriés pour défendre leur Patrie.

Sachez qu’au moment où j’écris cette note, certains volent pour transporter des hommes ou des vivres de 3h00 du mat’ à 15h de l’après-midi. Le rapport de décès est de 1 mort dans la coalition contre 3 morts chez les Talibans, alors qu’il y a quelques semaines il était de 1 pour 10. L’Iran et le Pakistan renforcent les rébellions contre le gouvernement en place et les occidentaux notamment les Américains. Bref, le conflit se densifie. “Sur place, tu vois naître les désordres, auxquels tu peux parer aussitôt; mais à distance, tu en es informé lorsqu'ils sont si grands qu'il n'y a plus remède.”, le Prince – Machiavel.

Aussi que nous soyons pour ou contre la guerre là-bas, pour ou contre l’armée, il ne faut pas oublier qu’il y a ces envoyés volontaires qui défendent leurs idéaux, leurs patries et qui surtout obéissent à des ordres. C’est leurs choix me direz-vous, il est vrai. Est-ce pour autant une raison de les “laisser dans leur m… ” pour parler vulgairement ? Je n’en suis pas certaine. La notion patriotique n’est plus à la mode en France trop rapidement associée à tort au concept nationalisme, mis à l’index par les internationalistes. On peut être patriote, fier de sa culture, de son identité, croire dans les notions fondamentales de nos démocraties et vouloir les défendre sans pour autant sombrer dans le nationalisme. Qu’est ce que la Patrie pour vous ? La France, l’Europe, le Monde …  ? Où sont vos frontières ? J'aime la France et j'aime encore plus la France intégrée dans un contexte international et multi-culturels... Le patriotisme du XXIème siècle n'a plus de frontières classiques.
 
En ce qui concerne l’Aghanistan, c'est une problématique complexe… Au nom de quelle vision du monde avons nous le droit d’intervenir dans des pays, sous prétexte que leurs us et coutumes nous semblent inhumaines ou à l’encontre des “droits de l’homme” ? Nous pouvons toujours tout relativiser.  Notre culture d’ouverture d’esprit aux autres cultures pousserait à la non-intervention. Mais je n’entrerai pas ici dans une discussion autour de la légitimité ou non de la présence internationale en Afghanistan (ça serait plutôt l’objet d’une autre note, et je suis toujours très nuancée dans ce genre de conflit étant donné les intérêts affichés des Etats - défense des droits de l'homme, démocraties -  et les intérêts moins avouables - économiques, vieux démons hégémoniques etc etc.. - ).  J’attire simplement l’attention sur cette “guerre oubliée” où pourtant chaque jour meurent des engagés qui sont là-bas sur ordre des différents Chefs des Armées…

Pour en savoir plus sur l’affaire de Carcassonne :
Article du Figaro du 29/06/08 : “Carcassonne : 17 blessés dans une caserne militaire”

Article du Monde du 01/07/08 : “Carcassonne : le chef d'état-major de l'armée de terre démissionne”

Article du Point du 02/07/08  : “Défense-Sarkozy : Le sentiment de flottement se poursuit”

Article de RTL du 14/07/08 : “Le Général Jean-Louis Georgelin : "Nicolas Sarkozy a dissipé le malentendu avec l'Armée"

Article du Monde du 16/07/08 –"Je me sens mendésiste dans l'idée que faire n'est pas forcément durer"

Article de Libération du 17/07/08 : “A Carcassonne, l'enquête de l'armée de terre conclut à la faute individuelle”

Et l’extrait du journal de 13h :


Pour en savoir plus sur le conflit Afghan :


La page Google pour l’histoire du conflit afghan, vous n’avez qu’à cliquer ICI.

La page Google pour l’actualité 2008 du conflit afghan, cliquez LA.

Commentaires

le président est remonté dans mon estime ce matin lorsque j'ai vu ces deux vidéos:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/lepen%2Bparlement%2Beurop%25C3%25A9en/video/x652q5_sarkozy-ridiculise-au-parlement-eur_news


http://www.dailymotion.com/search/soral/video/x64lig_sarko-clash-lepen-au-parlement-euro_news

aucun rapport mais parfois on se demande tout de même si les politiques se préoccupent de la portée de leurs mots.Des " Casse toi alors pauvre con" comme des "cités à passer au karsher" ne me semblent pas très encourageant dans la bouche d'une personne qui aujourd'hui fait partie des grands de ce monde.

Écrit par : guillaume | 17/07/2008

@ Guillaume : effectivement pas mal l'enchaînement des vidéos, même si ne supportant pas trop la voix de Le Pen trop longtemps j'ai écourté, bonne répartie de N. N. S. pour le coup ici.

Effectivement sinon pour ta remarque suivante :)

Écrit par : Lau | 17/07/2008

Il y a des manques de tact et de diplomatie qu'on pardonne à certaines personnes. Mais on ne peut pas pardonner ces écarts à un président de la république. Surtout quand ce ne sont pas des cas isolés.

Écrit par : Thomas | 18/07/2008

@ Thomas : c'est exactement là où je voulais en venir.....

Écrit par : Lau | 18/07/2008

Nous vous remercions de intiresnuyu iformatsiyu

Écrit par : Nina_Tool | 20/09/2009

@Nina: merci bis:)

Écrit par : Lau | 29/09/2009

Les commentaires sont fermés.