Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2008

L’experience interdik (publication Epidemik)

big1.jpg
Pause de 16h00, ce n’est pas l’heure de la kit-katitude mais celle des puissantes théories, des bouillonnements neuronaux de-la-mort-qui-tue, bref publik sois heureux, car aujourd’hui je te confie les résultats de mes recherches exclusives sur Epidemik.

Tu as crû, ô toi innocente brebis égarée du web, qu’Epidemik était un fléau. Tu as crû que ce terrain miné de paroles libérées t’avait contaminé(e). Tu as crû que les plaies étaient des malades incurables échappées d’un asile anti-bleuebleue’land. Tu as souffert au bagnik et le confessionnal est devenu ta catharsis hebdomadaire. Tu es devenu(e) un(e) epi-toxico des délires en participant toi aussi à cette vaste fête permanente du rire, de la bouffonnerie, de la connerie faite déesse… Ecoute, ô écoute mes révelations. TU T’ES TROMPE(E), oui TROMPE(E) !

Epidemik n’est pas un fléau, et encore moins un blog. Tu crois, toi naïf/naïve, devant ton écran que tu surfes on the wave… Mais non… Tu es une expérience, un objet d’étude, un specimen de l’opération ZORGLIK, tu as été choisi(e) parmi les plus cinglé(e)s, originaux/originales, de la blogosphère pour vivre l’expérience interdite du virtuel… Trop de virtuel tue le virtuel ! Tu es un élément de la Matrik et jamais tu ne te réveilleras depuis que tu as été plongé(e) dans le Sommeillik Experiencik. On observe les mouvements de ton cerveau déjanté à chaque seconde, on explore ton inconscient pour en sortir la moëlle épinière du Délire…

photoshop___matrix-1.jpg

EPIDEMIK EST UN LABORATOIRE !!!! Le plus performants des cabinets de recherches en psychotropes et autres addictions. Et le pire dans cette histoire, c’est que tu as été volontaire, oui volontaire, tu me lis bien pour être soumis à tous ces tests de comportements. Le programme ZORGLIK, c’est 24h/24h. Et la planète entière peut accéder au résultat d’une imagination coordonnée par des machines mises au point pour matérialiser ta pensée. . Le loft, Vanilla sky et le Truman Show sont dépassés : le Zorglik Show est dans toutes les maisons, et infiltre toutes les pensées à chaque seconde. Tu penses Epidemik, tu es Epidemik… et tout ça pour quoi ? POUR RIEN ! Et oui, fabuleusement, toi, volontaire de ce programme, tu as donné ton cerveau à la science, pour le bien-être des générations futures, pour que tout le monde puisse rire, car le rire est l’avenir de l’homme. Le Délire est un peu le carré de chocoletti avec ton café, le kinder surprise de ta vie, la petite fleur des champs de ton univers de geek(ette), le bernard lhermitte de ton océan…. Bref, toi, petite particule rose de mon ciel en sucre d’orge tu fais avancer le programme ZORGLIK . Grâce à toi, la déprime ne passera pas par là. Une question te titille, qui suis-je, si nous sommes tous des sujets d’expérimentation ? Je suis le sujet beta-23-54, volontaire et consciente de ce programme. Contrairement à toi, j’ai dépassé le stade de conneries standard. Le laboratoire intrigué a décidé de me réveiller et hebdomadairement me branche à toutes vos cellules multicolores pour que je puisse communiquer avec vous, mes joyeux compagnons de folie…

EPIDEMICIENS, EPIDEMICIENNES, DELIRONS GAIEMENT TOUS ENSEMBLE… parce que vous le valez bien et que c’est pour la bonne cause..

Sur ce je vais bouffer mon p’tit écolier….

23/05/2008

“Paillette et Tragédie”, je te défendrai… (Publication Epidemik)

chauve-souris-phedre.jpg

“Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? »
(Corneille - Le Cid)

Note : Lau publie ses effeuillages sur LR. Elle a une façon bien à elle de nommer ses titres. Celui dont il est question aujourd’hui, c’est :

Effeuillage n°11 – “C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.” - Tyler Durden (Fight Club/David Fincher)

Ce qui a quand même de la gueule… Bon… Ca c’est terminé sur LR par “paillettes et tragédie”… Ca n’a pas été tout à fait du goût de Lau qui ne se reconnaît pas du tout dans ce titre racoleur.

Tel fut le sentiment ressenti quand je découvris ce titre d’un article qui apparement était sensé être le mien. Mon sang ne fit qu’un tour, qui pouvait ainsi commettre une telle vilenie ? Le protocole point ne fut respecté, aucun pigeon voyageur ne me fut envoyé pour me prévenir de cette audace inexplicable.

N’ayant point de pouvoir sur l’éditorial de ce site Internet, je décidai de prendre cette anecdote avec humour, et publier un texte qui pouvait correspondre au titre ci-dessus…. “Car (si) la tyrannie, entre autres privilèges, peut faire et dire ce qu’il lui plaît.” (Antigone/Sophocle), un seul titre vous manque et tout est dépeuplé. Voici donc ma bramade, pour toi public, pour que tu comprennes ô ma douleur profonde :

” Ô toi, Article bafoué dans ton âme, sois heureux, car je te venge. Jamais point dans les oubliettes ton honneur ne sera enfermé. Tu ES un être humain comme tous les autres. Tu AS le droit de revendiquer ton existence, et protéger ton intégrité. Copyright, ton ami d’enfance accourt et vole à ton secours. Sois brave. La force est avec nous, nous ne basculerons JAMAIS du côté obscur. C’est une machination, nous trouverons le traître. Les augures sont favorables, Athéna, notre déesse veille sur nous… Tu ne subiras pas le destin d’Antigone. Souviens-toi que “L’auteur d’un crime n’a pas à se plaindre d’en être la victime.” (Oreste/Euripide)…”

Toi, lecteur, je te vois la mine déconfite. “D’où te viennent cette angoisse vaine et prophétique qui t’envahit, ces cris terribles et funestes, ces chants aigus?” (Agamemnon/Eschyle). Non, ne pleure pas public, reste avec moi, oublions ce triste dessein. Le tragique c’est le trop tard. Et il est évident que pour toi, Article, malgré la vengeance, tu resteras entâché de cette marque honteuse jusqu’à ta mort. Ciel, tu te meurs !

Tel Janus, changeons de masque. Public, viens je t’emmène là où tout n’est que luxe, calme et volupté, nous allons mettre les “Voiles sur les filles, Barques sur le Nil” (Alexandrie, Alexandra/Claude François), car dans ce monde cruel, quelques grammes de disco et ça repart…. Alors tu prends ta boule à facettes, ton pantalon patte d’éph’, tes lunettes Soooo cooolll, car “Je ne sais plus comment faire” (Magnolias for ever/Claude François) pour exprimer ma douleur, pourtant je veux crier, crierrrrrrrrr, ARTICLE, pour que tu sois indemne… Bref, je crois que là vous l’aurez tous/toutes compris, si je ne me lève pas pour Danette, je noierai mon désarroi avec un pot de nutella en écoutant Clau-Clau…. Tragédie et Paillettes… ça résume bien l’histoire. Alea Jacta Est.

Link de l’article en question avec le bon titre : http://leschroniquesdeneirie.hautetfort.com/archive/2008/...


Pour le “mauvais” titre : c’est chez LR

19/05/2008

L’arbre à energie solaire (publication Epidemik)

L’arbre à énergie solaire, un vrai challenge conceptuel pour la ville de Paris   Une speciale “breaking news” pour Cholera, qui m’a demandée instamment de développer mon concept d’Arbres à énergie solaire…. En bonne geekette que je suis, j’ai toute une ribambelle de petits amis inhumains :

Un nabaztag :

  lapin.jpg

Deux nohohons : un bleu et un rose, qui fonctionnent à l’énergie solaire 

nohohon_02.jpg

un e-dog : 

0962p810-s.jpg

une fleur à énergie solaire jaune :

630517430.jpg

 

Un diabolo messager jaune :

2084611838.2.jpg

 

2 bestioles/bidules à pattes (mais je ne trouve pas de photos)

Mais… il me manque encore un ARBRE A ENERGIE SOLAIRE…. Cholera n’ayant pas encore compris que je fonctionne très souvent en mode virtuel, et non en mode réel…

Il y a bien le flip-flap qui existe, mais c’est une plante ridicule …

flip_flap-1.jpg

Non, il faut imaginer quelque chose de plus grand, de plus utile pour notre belle société : un ARBRE GEANT au milieu de Paris qui ne fonctionnerait qu’à l’énergie solaire…

Imaginez, un énorme joujou en plastique en forme de palmier géant juste sur le champ de mars à côté de la Tour Eiffel en train de bouger de droit à gauche de manière lancinante… Car il parait que tous ces joujous (nohohons, fleurs) solaires sont sensés rendre zen…

ZENIFIONS PARIS AVEC DES ARBRES GEANTS A ENERGIE SOLAIRE…. 

Plusieurs avantages :

a)     les Japonais vont pouvoir  aller se recoucher avec leurs geekeries, PARIS draînerait de nombreux touristes pour voir cette chose insolite. Le joujou du 21ème siècle, le comble du kitch fait monument… ça vaut le détour non ?

b)    On générerait des adeptes de l’Arbre Géant à Energie Solaire, où les joyeux compagnons viendraient se ressourcer et disserter sur le sens de la nature sous cet arbre artificiel. Tous en tenue d’Eve et d’Adam, nous danserions gaiement dans la joie et la bonne humeur autour de ce nouveau gourou artificiel.

c)     On pourrait lancer un concours auprès des plus grands créateurs… Ce n’est plus “Dessine-moi un mouton”, mais “Dessine-moi un arbre géant à énergie solaire”… peut être qu’André sortirait un arbre minimaliste conceptuel… Ceci susciterait donc une nouvelle vague créative.

Bref, TOUS ENSEMBLE TOUS POUR CE GRAND PROJET PEDAGOGIQUE  !  Voilà mon concept du jour… Vous êtes emballé(e)s n’est-ce pas ? (non je n’ai pris aucune substance illicite).

13/05/2008

Un an de "Pove".... - envoyé par Romano


Un An
envoyé par chezwat
 
Ca m'a beaucoup fait rire .... Référence à la publicité DOVE, si jamais vous ne la connaissez pas, cliquez ICI) 

14:47 Publié dans Delir'land | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pove