Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2008

Effeuillage n° 9 – “Aujourd'hui, on n'a plus le droit ni d'avoir faim, ni d'avoir froid” – Les enfoirés/Restaus du coeur

“Moi, je file un rancard
A ceux qui n'ont plus rien
Sans idéologie, discours ou baratin“


L’effeuillage de la semaine va vers ces pays où la faim a suscité des émeutes violentes : Haïti - 5 personnes tuées, 40 blessées -  Sénégal, Egypte, Burkina Faso…. Les prix de l’alimentation augmentent. D. Strauss Kahn parle de centaines de milliers de personnes pouvant mourir de faim. L’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture sort un chiffre : 37 pays dans l’urgence. Ironie de l’actualité, une proposition de loi “anti-anorexie” se profile en France grâce à Valérie Boyer face à la “nation Ana-Mia” sur le web… “C'est pas vraiment ma faute si y en a qui ont faim. Mais ça le deviendrait, si on n'y change rien”.

Moins loin de nous, dans le bois de Vincennes, des personnes S. D. F. ont élu domicile dans des cabanes. Foire à la récup’, ils se débrouillent avec les matériaux qu’ils trouvent pour éviter la rue, et les centres d’hébergements. Discrets, ils sont “autorisés” par les autorités publiques.  Les “hommes des bois”, entre 50 et 60 ans, ont un jour perdu leurs emplois, et ne parviennent pas à faire aboutir leurs demandes de logements sociaux. “J'ai pas mauvaise conscience, ça m'empêche pas d'dormir…. Mais pour tout dire, ça gâche un peu l'goût d'mes plaisirs”.  Si nous étions sarcastiques, nous pourrions dire qu’il s’agit d’un  retour à la nature… Bref.

Direction Londres, à présent, où la Flamme est loin d’être arrivée à Pékin malgré l’encadrement serré des “robocogs”. Le Dalaï Lama menace de démissionner si les violences se poursuivent, tout en renouvelant son soutien aux J. O. La Chine essaie pourtant de montrer de la “bonne” volonté en condamnant Chen Liangyu, ex-patron du PC, à 18 ans de prison pour avoir profité de sa position pour détourner des fonds. (Faux ?)-ménage de printemps ? Toujours à l’Est, au Népal, les anciens rebelles maoïstes arrivent en tête des premières élections  nationales depuis 1999. This is almost the end pour le roi Gyanendra.

On quitte l’Orient pour l’Occident. Au Kosovo, des anciens leaders albanais - dont Hashim Thaci, premier ministre actuel - , sont dénoncés par C. Del Ponte, dans “ La Chasse, moi et les criminels de guerre”. Ils auraient arrondi leurs fins de mois en faisant du trafic d’organes prélevés sur des prisonniers serbes. Double-jeu encore, les forces d’élites des services secrets allemand auraient formé entre 2005 et 2006 des services lybiens alors que le pays du Colonel K. était encore considéré comme “soutien au terrorisme”. Pas terrible pour l’image. Enfin les femmes prennent le pouvoir dans le gouvernement de J. L. R. Zapatero en Espagne et S. Berlusconi a le droit de rejouer encore une fois en Italie. No comment.

“Y a bien d'autres misères, trop pour un inventaire. Mais ça se passe ici, ici et aujourd'hui”.  Chez nous, ce n’est pas encore mai 68, mais presque 40 0000 lycéens qui étaient dans la rue cette semaine contre la suppression des 11 200 postes prévus. Pendant que X. Darcos patauge avec les chiffres, les députés travaillent sur le nouveau contrat de travail, le gouvernement annonce un durcissement au niveau des obligations des chômeurs, et R. Dati est interpellée sur la sécurité, la violence, les conditions de vie en prison suite au “suicide” de Jérémy et à la plainte de Christian Dona. B. Hortefeux redore un peu son blason en intervenant pour régulariser une marocaine de 31 ans, atteinte d’un cancer et Isabelle Guérin, une béninoise veuve, déclarant qu’il tient particulièrement “aux facteurs humains” dans l’application du droit. Soit. Et les autres dossiers ? Sun is shining, néanmoins, car Paris reconnait enfin ses torts, en envoyant Rama Yade participer à la cérémonie de commémoration des morts rwandais.

Après le spleen, la tranche de fun. Universal Music a recruté des moines Autrichiens de l’abbaye d’Heiligenkreuz grâce à youtube pour un CD de Chants grégoriens. Le responsable internet évoque “le miracle” ! Les moines à la Star Ac’, prochaine édition ? Magie du web encore, avec le gros succès de Soko, 22 ans, chanteuse et actrice française grâce à son myspace…. Côté sport, Anne Sophie Mondière remporte son 5ème titre de championne d’Europe de judo dans les plus de 78 kilos ! Côté environnement, saluons l’initiative de Voyageurs du Monde qui intègre la taxe “compensation” pour aider à la lutte contre les rejets de CO2 dans le prix du billet, et rigolons sur les aveux de Thomas Kohnstamm concernant la rédaction de certains guides des Lonely Planet….

Pour conclure, suivons le mood des People, car il n’y a qu’un seul coeur brisé cette semaine, c’est Sonia Rolland et Christophe Rocancourt. Pour les autres, la vie est un long fleuve tranquille… Kate Moss malgré ses différents avec Aguyness Deyn, mannequin montante, qui lui pique sa place chez Burberry, emmène sa fille voir Mickey en Californie, Cécilia Attias “assume tout” et souhaite à N. S. d’être heureux dans son mariage, Sting vend de l’huile d’olive et du miel bio en Toscane, et Zidane a acheté une maison de retraite où il s’occupe de 80 personnes… Que demande le peuple, franchement ? Une paire de lunette peut-être…

Allez, salut, à la semaine prochaine !


08/04/2008

Effeuillage n°8 - “I'm Not Going To Spend My Life Being A Color” – Michael Jackson – Black or white

“You're Thinkin' Of
Being My Brother
It Don't Matter If You're
Black Or White”


Le choix de la star de la semaine n’a pas été évident. Entre Rama Yade et ses bourdes oratoires sur les “conditions” que devrait poser N. S. concernant sa venue aux J.O de Pékin, la lutte interne au P. S. pour le nouveau visage du parti, le départ de Jean Arthuis du Modem, les touristes pris en otage à bord du Ponant par des pirates en Somalie, ou encore la prestation de “la première dame de France” outre-Manche qui lui vaut le faux statut le temps d’une journée d’avril de “Professeur d’Elégance” , mon coeur balance.

Fi tout cela ! Quelques grammes de sérieux dans ce monde de frivolités, car au-delà des incidents provoqués par les pro-tibétains et membres de Reporters sans Frontières lors du passage de la flamme olympique à Paris hier, ce sont toujours des problématiques fondamentales de tolérance de la différence.
 
La dictature et la privation de la liberté d’Homme touche chacun au plus profond de son âme, surtout dans nos sociétés qui ont dépassé un stade d’individualisme que certaines cultures sont encore loin d’avoir atteint. L’oppression et la répression chinoise mériteraient – selon moi – un boycott général de toutes les Nations, mais la diplomatie n’a pas les mêmes règles que la morale individuelle… Les jeux sont plus complexes. Les décisions tranchées difficiles à prendre. Elles s’inscrivent dans une globalité politique que parfois nous, citoyens, ne pouvons appréhender faute d’informations. La raison d’Etat a souvent bon dos néanmoins….  Car des gens sont tués, enfermés pour leurs idées “subsersives du pouvoir de l’état” chinois comme Hu Jia, condamné à 3 ans et demi de prison ferme.

En attendant, pas besoin d’aller jusqu’en Orient pour traiter d’injustices, d’aveuglements nationalistes, ou de dérives autoritaires. Il y a encore des personnes qui travaillent depuis des années en France et qui n’arrivent pas à être régularisées. Je pense à Sara Camara, un malien travaillant depuis 13 ans au ministère de la culture, qui malgré des appuis politiques, s’est vu refuser par la préfecture le droit de continuer son travail. Il n’est qu’un parmi la foule. Il y a aussi la profanation des tombes musulmanes le week-end dernier dans la région Pas-de-Calais. Plus proche encore que le pays du soleil levant, l’Unicef a pointé l’enrôlement d’au moins 1350 enfants de 10 à 17 ans dans des milices sunittes et chiittes, ou l’armée, en Irak. En Iran, neuf titres de presse on été fermés. “I have a dream”, disait Martin Luther King. Bref.

Heureusement, les People nous sortent de ces réalités, et dans ma Bible, ils sont presque tous heureux à part Madame Cruise, à la petite mine, Mireille Dumas, qualifiée de “bourreau” et Michael Jackson qui a ruiné sa famille. Pour les autres, c’est le Printemps avec les jeunes mariés Jamel et Mélissa, Michael Youn qui flirte avec Isabelle au Stade de France, Georges Clooney toujours avec sa serveuse Sarah, Christophe Maé, heureux papa, Muriel à nouveau avec Anne ou les Pitt qui s’installeraient en Provence.

Tout ne va donc pas si mal ! Si en plus les librairies s’équipent en sacs recyclables, et que le Club des 13 veut sauver le cinéma français en soumettant 12 propositions à Mme Albanel. We are the (almost) the Champions ! Ca n’empêchera pas la banquise de l’Antartique de se désintégrer sur 412 km2, ni Eric Breteau de poursuivre en diffamation Rama Yade sur l’affaire de Zoé ou de permettre de trouver les 10 milliards d’euros nécessaires selon Eric Woerth pour équilibrer les finances publiques… Mais bon.

Pour conclure, deux hommages : l’un à Charlton Heston, acteur des “Dix Commandements” et “Ben Hur”, qui a bercé mon enfance cinématographique, décédé à 84 ans, et l’autre au photojournaliste Dith Pran, homme très engagé dans la défense des Droits de L’Homme, qui s’est éteint à 65 ans, et qui avait inspiré le film “La Déchirure”.

Pour mes sources journalistiques... Je les protège ;). Allez, salut, à la semaine prochaine !
 
 

21/03/2008

Effeuillage n°7 - "Je t'aime moi non plus", Serge Gainsbourg

Lundi c’est Pâques… Difficile de se souvenir de la date puisque depuis plus d’un mois et demi, les grandes surfaces ont immédiatement étalé les Oeufs Kinder géants, les poules en tout genre… Des chocolats par milliers encore, baffrons-nous après la période de restriction théorique imposée par le Carême. Sans culpabilité aucune, et parce qu’après l’effort le récomfort, dévorons le pot de Nutella et la tablette de Côte d’Or. Tout comme Noël, notre vie est ponctuée par des opérations marketing qui font souvent oublier l’origine même des fêtes. "Dieu est mort !", souvenez-vous, notre ami Nietzsche. Gardons le cynisme pour une autre occasion…

Ce qui m’intéresse aujourd’hui c’est : “Mais toutes les chansons racontent la même histoire…. Y’a toujours un garçon et une fille au désespoir… elle l’appelle, et il l’entend pas…. Il voit qu’elle, mais elle ne le voit pas…. “.  Mais ce n’est pas de Maxime délaissé par Jenyfer pour Obispo, du rapprochement d’Owen Wilson avec Miss Aniston, encore moins du mariage de l’ex-Mme Sarkozy ou du désamour des Français pour la politique de notre grand N. S. dimanche dernier. Certes j’aurais pu évoquer l’Institutrice folle amoureuse de ce dernier éconduite malgré les sex toys envoyés…. Mais cela ne nous regarde pas, n’est–ce pas ?

Non, je veux du Voicik, des larmes, des cris, de la douleur, un Roméo et Juliette moderne… Une vraie saga virtuelle, mieux que tous les épisodes des Feux de l’Amour que vous avez pu regarder jusqu’à présent. Un zeste de citron, et une pincée Sea, sex and fun. Mes héroïnes de la semaine sont Mlles Epidemik et Ladies Room. Parce qu’elles le valent bien, toutes. Les unes pour leur activité à titre professionnel qui ont oeuvré à batir une première communauté de “Ladiesroomies”, et les autres pour leur esprit piquant et un côté “sale gosse” que j'apprécie aussi. L’”enfant terrible” du web sévit à travers la toile, Epidemik parle fort, plus fort que les autres, c’est vrai. “On veut plaire, on veut des rendez-vous, puis un jour c’est la guerre, ce jeu-là rend fou… Y’a du danger des victimes, un assassin asssine.” Finalement, on tient peut être notre Chypre virtuel, ça tombe bien, les pourparlers concernant la réunification de celle-ci ont aboutit sur un accord pour rouvrir la rue Ledra qui aboutit sur la zone tampon entre le Nord et le Sud de la ville divisée depuis 1974. Où est l’ONU du Web ? “Son premier c'est désir,  son deuxième du plaisir, son troisième c'est souffrir oh oh….”, Voulzy, l’homme de ce premier jour de Printemps ?

Quoi qu’il en soit, tout ça ne nous fera pas oublier l’ouverture d’un espace de 500m2 d’exposition par  Claude Berri, le silence de Paris face à la l’oppression chinoise au Tibet, la guerre civile au Sri Lanka ou l’aveu du Président Bush sur la gravité de la crise économique, n’est ce pas ?

Allez Salut, à la semaine prochaine !
 

30/01/2008

Effeuillage n°6 – “Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres ; et les riches, très riches.” – Don Salluste – La Folie des Grandeurs

La star de la semaine passée aurait pu être Tom Cruise et le bouquin d’Andrew Morton qui fait scandale concernant les révélations sur le n°2 de la Scientologie. J’aurais pu m’attarder sur les élections en Serbie où Nikolic, ultra-nationaliste, arrive en tête des élections au premier tour (ce qui aura des impacts sur l’équilibre dans les Balkans). J’aurais pu ironiser concernant les résultats encore mitigés du service minimum dans les écoles, évoquer la grève des fonctionnaires jeudi dernier ou m’amuser de la présence “surprise” de D.S.K. le w. e.  du 19 à la Mutualité. J’aurais pu réfléchir sur  l’élargissement souhaité du G8 à l’Inde et la Chine par M. Gordon Brown,  mais faisons honneur aux Pink Floyd, en entonnant tous en choeur : Money.

Ces derniers jours, je me suis replongée dans les bases macro-économiques de mes études lointaines, interrogé quelques professionnels du milieu, effeuillé des centaines de pages écrites par des journalistes maîtrisant parfois peu leurs sujets touchés par le syndrome du “scoop”(il n’y a qu’à suivre au jour le jour les analyses pour s’en apercevoir) pour en arriver à la conclusion suivante : quel(le) néophyte pourrait-il (elle) comprendre quelque chose à ce charabia de taux directeurs, de marchés financiers qui s’écroulent à cause des subprimes, des manipulations frauduleuses d’un ancien des back-office, de l’impact sur les actions des petits spéculateurs, ou des conséquences sur l’économie nationale ? Heureusement quelques études parfaitement rédigées par Pascal Riché dans Rue 89, le blog d’Alexandre Delaigue – professeur agrégé d’économie-gestion – hebergé par Libération ou des journalistes de La-Croix permettent de naviguer à travers les méandres des sphères financieres. Parfois, il est plus urgent d’attendre que de rédiger à la volée des articles qui risqueraient d’être approximatifs.  

Flemme neuronale quand tu nous tiens ! Je vous vois, lové(e) dans votre canap’, vous voulez du “tout-cuit”, pour pouvoir frimer sur la crise financière et sur l’histoire de la SocGé dans vos diners mondains, sans avoir à déchiffrer tous ces jargons techniques. Génération du pré-mâché, défi relevé. Concernant la banque de Bouton, vous avez le choix entre l’option du “Grand Complot” avec Jérôme Kerviel incarnant le Tom Cruise de La Firme, celle plus modeste de “j’comprends pas grand chose, mais j’aimerais bien qu’on m’explique” ou celle fataliste mode “tous des pourris, qu’est ce que j’en ai à faire ?”.

Si c’est le choix un ou deux, dans deux jours tu pourras découvrir le premier Gros Plan (Comme N. S., j'applique la règle n°1 de la Com" : créer un buzz et des effets d'annonce...) qui zoomera sur cette crise économique et financière de manière - j'espère - simplifiée mais précise. En attendant, tu peux toujours effeuiller les 3 articles ci-dessus recommandés. Si tu optes pour la 3ème option, reprends ta Bible et soutiens Flavie Flament qui a le blues, réjouis-toi du coup de foudre de Laurence Ferrari et Richard Berry, engage toi définitivement pour sauver Britney de son hygiene de vie douteuse et son emprise du méchant Paparazzi Adnan Ghalib.  Pas de N. S. ces deux dernières semaines, car il a finalement compris que son rôle était initialement confiné à des affaires d’états plus sérieuses que ses vacances en Egypte… Petit N. S. est devenu grand. Enfin grand... Peut-être est ce parce que Michel Barnier – ministre de l’Agriculture - et Christine Albanel -  ministre de la Culture – ont du “arrondir les angles” la semaine passée suite à ses deux interventions “spectacle”, sur les quotas de pêche et la suppression de la publicité sur les chaînes publiques… Pas de zizanie au sein du Gouvernement, ce n’est pas bon pour l’image ! Tout le monde est au diapason ! "M'enfin" dirait Gaston (Lagaffe pour les intimes). 

Mais ne t’inquiète pas, tout ne va pas si mal ! Ce n'est pas parce qu'il y a eu un lundi noir, que des milliers de Palestiniens ont franchi la ligne Egyptienne ou qu'une étude a mis à mal les 935 mensonges de l'Administration Bush, que ça va mal ! Preuve en est : Fatiha Mejjati, la veuve d’Al Qaida n'a pas encore lancé un attentat sur la France comme elle l’a annoncée et si l'économie risque d'être morose dans les prochains mois (années ?), et qu'on est tous/toutes ruinés,  on pourra peut être participer au programme des 45 000 emplois de Fadela Amara, ou on faire heures supp’ parce qu’il parait selon N. S. que “ça marche" !

Plus sérieusement, saluons cette semaine la victoire du PSG le we dernier à domicile (3-0) et la bonne performance globale de Jo-Wilfried Tsonga à l'Open d'Australie, réjouissons-nous pour cette petite fille de 9 ans Demi Lee Brennan qui suite à une greffe du foie a été sauvée mais a aussi étrangement changé de groupe sanguin (Bienvenue dans X-files…  de O négatif à O positif, si si), félicitons Shaun Tan récompensé au 35ème festival d'Angoulême avec son "Là où vont nos pères", et... rions, non pardon, suivons la volonté de création d'un nouveau parti rénové de la LCR mené par O. Besancenot, avec - on lui "souhaite" -  plus de 3100 adhérents.


Allez Salut, à la semaine prochaine… enfin non à dans 2 jours ;) !