Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2009

Lettre pour L.


Ma chère amie, délicate Néréïde,
Blottie, fleur sensible, dans votre chrysalide,
Laissez donc s’échapper vos tristesses enfouies,

Vos sublimes chagrins des âmes trépassées,
Amertumes de l‘âme, vos idéaux brisés. 
Recevez ce miroir des instants évanouis,

La Rêveuse réveille ces vils amnésies
Car à travers votre Art, l’atemporel prend vie. 
Et ces milliers de fleurs qui dansent, enjouées,

Réconfortent vos froids silences imposés.
Cachées dans le cristal, fi ces pensées morbides 
Montrez votre sourire, envolez-vous, Sylphide.

 


Découvrez Franz Schubert!