Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2012

Desperate Kid doing extraordinary things - Souvenirs

London.

After all, what is silence really? For you who feels the world a little too strongly, for us humans whose first action, upon being born, is to scream, scream, scream?

From Voice-activated tape recorders.

Julien Levy.

tumblr_m5uu25cqV71qer79co1_1280.jpg

21:11 Publié dans Bul'art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : julien levy

24/02/2011

The Shape of Art to Come - Julien Lévy - Trailer

THE SHAPE OF ART TO COME - Trailer from julien levy on Vimeo.

23/02/2011

Julien Lévy - kaleïsdoscopie

julien lévy,acte2 galerie,tiny windsJulien Lévy est un garçon pas comme les autres. Julien Lévy est une rencontre qui date d'environ un an et demi. Julien Lévy est un jeune homme que j'aurais du interviewver lors d'un rendez-vous dans le Marais.  Cat Natt - Voldemag - m'avait envoyé le dossier de presse.

" - C'est ton domaine ça, non ?" "Mmmum ? Oui, ok, envoie, j'y vais."

Un coup de coeur intellectuel et humain, rare. Sa personnalité, son charisme, sa simplicité, son air bohème... J'ai attendu.. J'ai décidé de ne pas publier une interview à-la-va-vite. J'ai préféré prendre le temps, de le comprendre, d'appréhender son univers, sa sensibilité, son entourage.

Rencontrer : Du latin encontra (« au devant de », « vers ») (source. Wiktionnaire)

A l'époque, il lançait ses Tiny Winds,  des vents chargés en émotion...  Mon scepticisme à l'égard de ce tiny winds, julien lévybidon d'air s'est envolé à l'instant même où nous avons commencé à échanger. Julien Lévy matérialise ses concepts dans un esthétisme très recherché, très réfléchi, très travaillé.  Il passe d'un support à l'autre, adaptent les formes à ses idées. Julien Lévy est un travailleur, capable d'enchaîner nuits blanches sur nuits blanches pour atteindre le résultat qu'il a en tête. Il n'y a ni faux-semblants, ni show-off pour cet ancien musicien de black metal - The Third Memory - qui, un jour, atterrit sur les bancs de l'université de philosophie d'Aix-en-Provence.

Il a des convictions, se soucie peu du possible ou de l'impossible. Il est dans l'air du temps d'une nouvelle jeune génération d'artistes qui se responsabilise. Il y a des contraintes matérielles auxquelles personne ne peut échapper, payer un loyer, avoir un métier "normal", tout en persévérant et se donner les moyens de devenir un artiste. Julien Lévy assume et s'assume. Hors de question de se laisser aller à quelques idées reçues des artistes assistés, adolescents attardés qui ne veulent pas grandir. Julien Lévy est l'opposé.

julien lévy,acte2 galerie, sacha

 

Entre Tokyo et Paris, nos coeurs se sont laissés prendre par la première cité, c'est ce qui nous a rapprochés. Il vit la moitié de son temps dans cette ville contrastée, aux apparences trompeuses. Sa carrière a d'ailleurs débuté là-bas, avec Sacha, le sucre  de compagnie qui est un véritable succès.

 

 

Intéractions...

La première rencontre n'étant pas suffisante. Nous nous donnons un autre rendez-vous le lendemain pour poursuivre les discussions. Tokyo, Paris, les gens, les regards, les émotions... Rue Clerc, Paris 7ème, automne 2009.  Entre ici, et maintenant, le temps... "Everything has already existed"

julien lévy,acte2 galerie


 Intuitions...

Après le café du Marais, j'envoie immédiatement le site internet de Julien à Arno Moria, producteur des Télécréateurs, convaincue que quelque chose peut inter-agir. Une semaine après, Arno et Julien se retrouvent dans le même bureau. Julien venait de boucler la réalisation de Poison Lips - clip de Vitalic. La même année, il était à Cannes avec Les jours magnétiques. Des juxtapositions d'existences... "The Shape of Art To Come".

julien lévy,acte2 galerie,tiny winds,solipsisme,vitalic,chaos is me,godard,wong kar-wai,alaphaville,a heartfelt lack of feelings,systématique du pire,les télécréateurs,no man's land,the shape art to come


 

 

Carrefours...

 Je souris en déambulant dans les allées d'Art Paris & Guest 2010 lorsque je vois les Tiny Winds.

Echanges...

Julien part à Tokyo, revient de Tokyo. Je pars à Tokyo, reviens de Tokyo. Jamais en même temps.

Lors de mon passage au Japon, je m'offre l'ouvrage No Man's Land, exposition qui a eu lieu dans les anciens locaux de l'Ambassade de France, montée par Hélène Kelmachter. Dans ses bureaux, elle me montre les maquettes du livre qui n'est pas encore édité, des photos de l'évènement. Julien, mais aussi d'autres amis comme François Nanjo, sont réunis pour l'occasion. J'ai la chance de voir aussi un original de George Rousse.

Chaque re-rencontre est un émerveillement réciproque. Julien est sensible. Julien est un enthousiaste desespéré. Il perçoit toutes les failles des contemporains, et utilise Tokyo comme premier miroir. La relation est ambigüe. Avec cette ville, ça ne peut être autrement. Derrière les visages de marbres et les exubérances désinhibées, Tokyo est schyzophrène. Tokyo ne ressent plus. Tokyo ne sait pas se laisser aller à ses émotions... "Chaos is me"

julien lévy,acte2 galerie,chao is me

Pluie... Froid...

Ce soir c'est le lancement de son livre Solipsisme (éd. Bookstorming).

julien lévy,acte2 galerie,solipsisme

Quelques mois auparavant. Odéon. Les Editeurs. Il a rencontré Anna Karina. Elle est introuvable. Injoignable. Mystérieuse. Acharné, obstiné, Julien finit par trouver ses coordonnées. Il tremble avant de l'appeler. Il souhaite lui demander de préfacer son futur livre. Initialement, il ne voulait pas de préface. Julien Lévy aime l'univers de Godard, Wong Kar-wai... J'ai revu Wong Kar-Wai, j'ai revu Godard - Alphaville... 

 

Elle le reçoit, ils échangent longuement... Elle n'a rien à ajouter à son livre selon elle. Il obtient ainsi de l'éditeur qu'il n'y ait pas de préface. Il vérifie chaque page, chaque mise en forme. Un livre, une bande-son. Cliquez, écoutez, ressentez.

11 Mai 2010. Il pleut, et la nuit tombe très vite. Boulevard de la Bastille, j'arrive chez Bookstorming pour découvrir le résultat de ces discussions, ses obstacles, ses joies concernant cette nouvelle oeuvre. Les éditions en série limitée avec tirages sont trop chères pour moi malheureusement. Je repars néanmoins avec quelques exemplaires de ce magnifique livre. Les photographies m'émeuvent. Tristesse, violence, beauté. Et ses textes. Les films ont été délibérément maltraités et donnent un rendu très particulier. Ce même soir, je repars avec Silence, de John Cage. C'était un assemblage heureux.

11 Mai 2010. Première rencontre avec Zara Prassinot. Jeune comédienne. Les deux me font déjà penser à un duo d'une future légende. Jeunes, beaux, talentueux, tellement admiratifs du travail de l'un et l'autre. Ensemble, ils forment un univers décalé, avancent en harmonie. Fragilités. Emotivités. Idéalistes. Les deux électrons-sensibles traversent leurs rêves en se donnant les moyens de les vivre.

Solipsisme, je lis pour apprendre. "New Books",  je dés-apprends en lisant...

julien lévy,acte2 galerie,new books

Post-face & Pré-vision

Septembre 2010. Julien revient de Tokyo où son livre vient aussi d'être lancé avec succès. Il rentre avec le sourire, des bonnes nouvelles, et un nouveau clip pour Pillow Pillows, Summer Street.

 

Des mois de labeurs, des obstacles surmontés, des nuits pour bâtir le système philosophique de la Systématique du Pire. Julien me fait rencontrer son frère, David, avec qui je collabore sur son projet de design écologique, éthique et équitable avec Greeen.  Je découvre une autre personnalité peu à peu. Cette même conviction en ses idéaux. Cette même envie de forcer le regard des Hommes sur quelque chose qui lui semble essentiel pour l'à-venir. Les liens se renforcent. Je travaille la journée avec l'un, et  soutiens l'autre la nuit.

17 Février 2011. 18h00. J'arrive à la Galerie Acte 2. Dans quelques minutes, c'est l'ouverture des portes. Je suis émue presqu'aux larmes de découvrir la concrétisation de cet acharnement. Chaque oeuvre a été conçue et réalisée dans ses moindres détails pour offrir au spectateur un tableau peu optimiste de l'homme. Derrière la beauté se cache l'horreur. Il faut voir, revoir, attendre et regarder. "A Heartfelt lack of Feelings..." Plus de 150 personnes présentes à ce vernissage, rassemblant différents horizons... Les mots s'effacent au profit des photos et d'un son. Mon ressenti, mes ressentis... Merci. 

 

podcast

 

julien lévy,acte2 galerie,tiny winds

 

 

Exposition du 14 Février au 27 Mars 2011
Acte2Galerie
41, rue d'Artois - Paris 8e
Du lundi au vendredi de 10h00 à 13h00 - 15h00 à 19h00 et le samedi de 13h00 à 18h00
Tél. : 01 42 89 50 05
Email : acte2galerie@orange.fr
Site : www.acte2photo.com

Articles & Communiqués

Slash

Emmanuel Chaussade

Art Limited

Alternatif Art

Fotopost

Page FB & Site Internet

FB  : Julien Lévy

Site : http://www.julienlevy.com

16/12/2009

Le cirque plume, "un rond de paradis".... (Annie Fratellini)

La vraie beauté - celle qui advient et se révèle, qui est un apparaître-là touchant soudain l'âme de celui qui la capte - résulte de la rencontre de deux êtres, de l'esprit humain avec l'univers vivant. Entre l'œuvre de beauté, toujours née d'un " entre ", est un trois, qui jaillit du deux en interaction, permet au deux de se dépasser. Si transcendance il y a, elle est dans ce dépassement-là. »

François Cheng, Cinq Méditations sur la beauté.  (extrait des Carnets de Création)

laura_trampo_av.jpgL'Atelier du Peintre du Cirque Plume est bel et bien la « rencontre d'humanité, dans le partage d'émotions, d'éternité d'un instant, d'inconscient, d'amour et de joie, de rencontres, de beauté avec un public. De vivant à vivant. » dixit Bernard Kudlak, auteur et metteur en scène.

A l'opposé d'Interzone, l'Atelier du Peintre du Cirque Plume s'adresse aux petits et aux grands. Le public voyage pendant quelques heures dans un univers féérique et d'une créativité étonnante. Le musée imaginaire du Cirque Plume est d'une rare poésie qu'il ne m'a pas été donnée si souvent de voir. La musique originale composée par Robert Miny transporte dans les temps passés. Les artistes de rue ne trichent pas, ni ne se complaisent dans des artifices.

« Totalement hanté par les barbaries du XXIème siècle et ce, depuis mon enfance, j'ai trouvé la seule voie qui me permit de vivre : celle de la création artistique et celle d'un échange vrai autour d'émotions et de beautés qui toutes prennent leurs racines dans la beauté du monde. » (Bernard Kudlak)

Ce constat désabusé face à une Humanité qui présente certains troubles comportementaux tendant vers une  dés-humanisation, et une certaine irresponsabilité à différents niveaux (que ça soit vis-à-vis des autres hommes ou des problématiques environnementales), donne ainsi naissance à certains mouvements artistico-culturels visant la re-construction de nouvelles réalités grâce aux philosophies des rêves revisitées, la réhabilitation des émotions, ou encore les quêtes de sens à donner à des existences qui parfois sont en mode Automates. Ré-apprendre à voir, observer, regarder, ressentir.

Que ça soit l'artiste kaléïdoscopique, Julien Lévy à travers - entre autres - ses Tiny Winds, le photographe Yang Yi, découvert à Beijing, à travers les venus.jpgphotographies de sa ville natale engloutie (série Uprooted), ou l'investissement de Kirill Konin, président et créateur du festival des films des Réfugiés à Tokyo - et j'en oublie -, tous cherchent à sensibiliser le public concernant un avenir assez pessimiste s'il n'y a pas une prise de conscience rapide.

"N'oubliez pas la création sinon vous aller vous retrouver mort. » (Daniel Sibony dans Création, essai sur l'art contemporain), cite Bernard Kudlak. Car le Cirque Plume a la force de ces œuvres qui ont plusieurs lectures, fruit d'un énorme travail de réflexion et d'approfondissement autour de la thématique de l'art (lire ICI). "L'atelier du peintre pose la question de l'artiste. L'atelier du peintre pose la question de l'art." (B. Kudlak)

Le rideau se lève sur le tableau des Ménines de Velasquez et tout le spectacle est parsemé de références picturales pour le plus grand plaisirs des amateurs. Les adultes redeviennent des enfants et les enfants rêvent que le monde soit comme le joli conte qui défile sous leurs yeux. Quelques heures durant, le monde devient beau. Applaudissements. L'esprit du cirque se prolonge post-représentation sous le chapiteau où les spectateurs peuvent se restaurer autour de grandes tables dressées le plaisir d'être ensemble tout simplement. Les artistes rejoignent les amis, les inconnus, et s'installent. Chaleur humaine.

L'Atelier du Peintre était une découverte, je retournerai rêver et me laisser enchanter par le monde du Cirque Plume....