Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2008

Deux étrangers au bout du monde si différent.... Afghanistan.

Afghanistan… Mon beau-frère est en Afghanistan depuis plus d’un mois et demi et pour encore un mois environ. L’Aghanistan…

Est-ce que vous vous souvenez pourquoi les militaires sous le drapeau onusien sont encore là-bas ? Là-bas c’est loin, là-bas ça fait tellement longtemps que ce conflit a commencé que nous avons oublié – moi y compris – les premières raisons de la présence militaire internationale là-bas. La “guerre oubliée” disent certains, à raison. Entre temps, il y a eu d’autres actualités entre Ingrid Betancourt, les catastrophes naturelles, les élections présidentielles et pourtant… Avant de faire un bref rappel géo-politico-historique, je reviens sur la délicatesse de N. S. 

Car si le chef de l’Etat, qui est aussi sensé être le chef des Armées a vraiment utilisé le terme “d’amateur” publiquement  pour qualifier l’ex chef d’état major de l’armée de terre de ses armées, le Général Cuche, au sujet de l’affaire de Carcassonne ça me plaisse perplexe.

Perplexe, car si montrer du doigt ce qui ne fonctionne pas est somme toute assez normal, faire preuve d’un relatif mépris public dans sa manière de parler envers un chef des Armées très apprécié par l'Armée, ou l’Armée en général (c’est très étonnant le flou autour de cette histoire, les différents medias se contredisent et le nouveau chef des armées a naturellement défendu son president) n’est pas diplomatique. Le chef de l’Etat doit pouvoir s’appuyer sur ses armées et non être en opposition. L’affaire de Carcassonne  est un incident à ne naturellement pas laisser passer  mais il convient – me semble-t-il – pour un Président de la République de mesurer la conséquence ses paroles dans un certain contexte. Le sang-froid légendaire de N. S....

Perplexe encore, car N. S. manque de finesse psychologique en employant ce vocabulaire. Quelque part ça témoignerait de quelqu’un qui semble loin de certaines réalités (serait-ce possible ? Loin de moi cette idée naturellement...) et non de quelqu’un qui a conscience qu’en d’autres points du globe, il y a des hommes qu’il a envoyé risquer leurs vies tous les jours, qui attendent de leur “chef” un minimum de reconnaissance pour leurs engagements dont ils font preuve. L’esprit militaire est un esprit de Corps. Attaquer son chef ou d’autres “collègues”, touche l’armée entière.  Dans les règles de management de base, il n’est écrit nul part qu’un “chef” qui dénigre ses employés ait souvent des bons résultats. Chacun ses méthodes me direz-vous. Mais au moment où le gouvernement annonce 54 000 emplois en moins dans l’armée, N. S. n’est pas au top de sa popularité auprès de ses engagés expatriés pour défendre leur Patrie.

Sachez qu’au moment où j’écris cette note, certains volent pour transporter des hommes ou des vivres de 3h00 du mat’ à 15h de l’après-midi. Le rapport de décès est de 1 mort dans la coalition contre 3 morts chez les Talibans, alors qu’il y a quelques semaines il était de 1 pour 10. L’Iran et le Pakistan renforcent les rébellions contre le gouvernement en place et les occidentaux notamment les Américains. Bref, le conflit se densifie. “Sur place, tu vois naître les désordres, auxquels tu peux parer aussitôt; mais à distance, tu en es informé lorsqu'ils sont si grands qu'il n'y a plus remède.”, le Prince – Machiavel.

Aussi que nous soyons pour ou contre la guerre là-bas, pour ou contre l’armée, il ne faut pas oublier qu’il y a ces envoyés volontaires qui défendent leurs idéaux, leurs patries et qui surtout obéissent à des ordres. C’est leurs choix me direz-vous, il est vrai. Est-ce pour autant une raison de les “laisser dans leur m… ” pour parler vulgairement ? Je n’en suis pas certaine. La notion patriotique n’est plus à la mode en France trop rapidement associée à tort au concept nationalisme, mis à l’index par les internationalistes. On peut être patriote, fier de sa culture, de son identité, croire dans les notions fondamentales de nos démocraties et vouloir les défendre sans pour autant sombrer dans le nationalisme. Qu’est ce que la Patrie pour vous ? La France, l’Europe, le Monde …  ? Où sont vos frontières ? J'aime la France et j'aime encore plus la France intégrée dans un contexte international et multi-culturels... Le patriotisme du XXIème siècle n'a plus de frontières classiques.
 
En ce qui concerne l’Aghanistan, c'est une problématique complexe… Au nom de quelle vision du monde avons nous le droit d’intervenir dans des pays, sous prétexte que leurs us et coutumes nous semblent inhumaines ou à l’encontre des “droits de l’homme” ? Nous pouvons toujours tout relativiser.  Notre culture d’ouverture d’esprit aux autres cultures pousserait à la non-intervention. Mais je n’entrerai pas ici dans une discussion autour de la légitimité ou non de la présence internationale en Afghanistan (ça serait plutôt l’objet d’une autre note, et je suis toujours très nuancée dans ce genre de conflit étant donné les intérêts affichés des Etats - défense des droits de l'homme, démocraties -  et les intérêts moins avouables - économiques, vieux démons hégémoniques etc etc.. - ).  J’attire simplement l’attention sur cette “guerre oubliée” où pourtant chaque jour meurent des engagés qui sont là-bas sur ordre des différents Chefs des Armées…

Pour en savoir plus sur l’affaire de Carcassonne :
Article du Figaro du 29/06/08 : “Carcassonne : 17 blessés dans une caserne militaire”

Article du Monde du 01/07/08 : “Carcassonne : le chef d'état-major de l'armée de terre démissionne”

Article du Point du 02/07/08  : “Défense-Sarkozy : Le sentiment de flottement se poursuit”

Article de RTL du 14/07/08 : “Le Général Jean-Louis Georgelin : "Nicolas Sarkozy a dissipé le malentendu avec l'Armée"

Article du Monde du 16/07/08 –"Je me sens mendésiste dans l'idée que faire n'est pas forcément durer"

Article de Libération du 17/07/08 : “A Carcassonne, l'enquête de l'armée de terre conclut à la faute individuelle”

Et l’extrait du journal de 13h :


Pour en savoir plus sur le conflit Afghan :


La page Google pour l’histoire du conflit afghan, vous n’avez qu’à cliquer ICI.

La page Google pour l’actualité 2008 du conflit afghan, cliquez LA.

19/06/2008

Effeuillage n°13 - «Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation.» - Socrate

Si les lycéens ont débuté leur baccalauréat par la traditionnelle matière philosophique, les ministres auraient déjà eu leurs résultats d’examens selon le Parisien/Aujourd’hui en France (Matignon a démenti). Les bons élèves seraient la Justice, la Défense, la Santé et l’Agriculture, alors que l’Intérieur, l’Enseignement/Recherche et la Culture seraient en session de rattrapage. Quid alors des dépenses de l’Elysée qui avec ses 35 millions d’euros en 2007 dépasse de 3 millions le budget de 2006 ? Car si L’essentiel n’est pas de vivre mais de bien vivre.” (Platon/Criton), N. S. semble connaître cette maxime. Rénovations et réaménagement dans le bâtiment présidentiel (+ 53%), accroissement des effectifs (1045 personnes au lieu de 957), salaire du président réhaussé par lui à 130 638 euros par an au lieu de 101 125 euros par an (il voulait le même salaire qu’à l’Intérieur, on ne peut que le comprendre naturellement…)... Serait-ce le côté bling-bling de notre cher N. S. arrivé au pouvoir qui a retentit sur les finances du palais ? Loin de moi cette idée, car depuis, sa stratégie a changé en faisant voter désormais son salaire par le  Parlement (mieux vaut tard…), et autorisant la Cour des comptes à accéder à ses dépenses pour favoriser la transparence. Soit. Platon a dit que La perversion de la cité commence par la fraude des mots”,  à méditer.

Fraude financière concernant J. Chirac qui a été entendu une nouvelle fois dans l’affaire des détournements de fonds pulics concernant 35 contrats suspects. “Ces emplois étaient nécessaires (…), autorisés par délibération votée par le Conseil de Paris.” Certes.  Fraude financière encore dans le domaine médical. La petite clinique des horreurs est à Milan, où des médecins de la clinique Santa Rita ordonnaient des opérations chirurgicales inutiles afin de faire du gain, mettant ainsi en danger de nombreux patients. Ces manoeuvres anti-éthiques leur ont rapporté 2,5 millions d’euros. L’immoralité a un prix et un nom : Pier Paolo Brega. En France, le docteur Maure, faux chirurgien esthétique ayant oeuvré sur 97 patientes dans le Sud de la France s’est envolé dimanche dernier sur un yacht de 18 mètres se soustrayant ainsi à une obligation de son controle judiciaire… Il nie sa responsabilité, ce sont elles qui veulent l’arnaquer. Si l’invraisemblable arrive, c’est donc que ce qui est invraisemblable est vraisemblable”, paraît-il. (Aristote)

Invraisemblable peut-être, mais très réel le “NON” irlandais au Traité de Lisbonne qui soulève la remise en question du rapport des élus européens avec leurs citoyens, reprochés d’être sur leur îlot élitiste sans se préoccuper d’expliquer aux Européens les tenants et les aboutissements de leurs actions de manière simple et claire. Nous sommes encore loin de pouvoir affirmer que nous sommes “ (…) ni Athénien(s), ni Grec(s), mais (…) citoyen(s) du monde” (Socrate), et certains s’interrogent légitimement sur la démission du Président Barroso. Pourtant le multi-culturalisme progresse, puisque le lycée privé Averroès de Lille, de confession musulmane, ouvert en 2003 vient de signer un contrat d’association avec l’Etat -  obtenable au bout de 5 ans - eût égard à ses résultats (86% de réussite au bac en 2007) et à ses enseignements conformes aux programmes de l’Education Nationale, à l’exception de la langue arabe proposée en langue vivante 2 ou 3.  Ouverture culturelle d’un autre genre, la célébration des premiers mariages homosexuels en Californie depuis le 16 juin. “Dans tous les cas, mariez-vous. Si vous tombez sur une bonne épouse, vous serez heureux. Si vous tombez sur une mauvaise, vous deviendrez philosophe, ce qui est excellent pour l’homme.” (Socrate)

Pas encore marié avec Agathe, mais philosophe, P. P. D. A reste zen (il ne part pas les mains vides ne le plaignons pas trop) face à l’annonce de son “remplacement” par Laurence Ferrari. Il suggère en finesse que ça serait moins ses compétences que certains désaccords politiques qui seraient à l’origine de son départ. J’aurais tendance à dire que cela ne nous regarde pas, mais le débat sur le contrôle des médias par N. S. restant néanmoins timide, nous réfléchirons sur  le fait que la politique est l’art de commander à des hommes libres.” (Platon/La République).

Libres de leur temps sans le vouloir, les Bleus digèrent  leur élimitation de l’Euro 2008 face à l’Italie dans un match qui s’est disputé à 10 joueurs (France) contre 11, avec pour score final 2-0. Aucun commentaire sur cette prestation footballistique ni sur la demande publique en mariage de R. Domenech dans l’interview qui a suivi cette défaite. “Qui peut le plus peut le moins” (Aristote), nos joueurs nous ont offert de beaux moments dans d’autres occasions, nous ne les blâmerons pas trop.

Pour conclure nous n’oublierons pas les 67 millions de réfugiés et déplacés pour fuir conflits ou catastrophes naturelles, ni les 10 morts dans le séisme japonais de la région de Kuriharanous. Nous suivrons de près l’évolution du pétrole car le litre d’essence sans plomb 95 atteint presque 1,50 euros, et nous plaindrons (ou pas) la possibilité pour les cadres de travailler 245 jours au lieu de 218 par an. Nous écouterons les promesses de verser 230 millions d’euros pour le développement des soins palliatifs par N. S. ou les 16 milliards de dollars par les Etats-Unis pour l’Aghanistan, tout en apprenant que le récent monarque Népalais déchu, Gyanendra, se retire avec une centaine de millions de dollars… No comment. Nous saluerons aussi l’ouverture d’un parc à Téhéran permettant aux femmes d’y circuler sans voile, ni tunique, et nous amuserons de la perte dans des lieux publics de documents classés secrets en Grande-Bretagne. Nous nous rappelerons par ailleurs que G. Bush était à Paris samedi dernier. Enfin, pour ceux/celles qu’enfin ça intéresse, sachez qu’Estelle et Arthur se sont remis ensemble, et que Jean Sarkozy, fils de, a été élu à la tête du conseil général des Hauts-de-Seine à 21 ans, après avoir célébré ses fiançailles avec la fille de la famille Darty.

Sur ce, n’oubliez pas que “Chacun, parce qu’il pense, est seul responsable de la sagesse ou de la folie de sa vie, c’est-à-dire de sa destinée.” (Platon), je vous dis salut et à la semaine prochaine !