Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2008

Twitteras, twitteras pas... le dernier twittera pas....

Un p'tit billet pour expliquer à Cholera l'intérêt du Twitter. Autant dire que je suis très calée en Twitter, puisqu'il est installé sur mon blog à peine depuis quelques heures... L’art de vendre des choses qu’on connaît à peine.

Le coupable de ce nouveau "joujou virtuel" c'est LUI ! Car je voyais bien ce widget traîner ci et là sans en comprendre la réelle utilité pour être honnête. Eric sait être convaincant et en bonne "geek" que je suis, je teste, je teste, je vois si ça me plaît ou pas, sinon je jette.

Phase 1 : l'installation ! Cours du Twitter avec Mamz'elle ça donne à peu près ça (ce n'est pas un copié/collé, c'est un remaniement de dialogue)

Lau - J'comprends rien à Twitter...

Mamz'elle - qu'est ce que tu comprends pas ?

Lau - Ben le principe, l'objectif du truc....

Autant dire, que je ne partais pas très optimiste sur ce nouveau gadget. Je configure tout grâce aux directives de Mamz'elle... et voilà mon tout nouveau tout beau Twitter installé sur mon blog. And so what ?


Phase 2 : le recrutement

Je n’ai pas beaucoup d'amis Twitter alors je vais en chercher (un des possibles principes de la "geek" c'est d'enrôler tous ses autres "amis geeks" dans ses délires pour qu'elle/qu'il soit pas le seul idiot à utiliser un gadget qui a priori n'a d'intérêt que s'il est partagé par un grand nombre).

Comme dans facebook, il peut aller chercher dans les carnets d'adresse détecter les utilisateurs de Twitter.  Bref tout ça est installé, il n'y a plus qu'à attendre.... attendre... c'est un peu comme à la pêche, on pose un hameçon et on regarde si ça mort.

Et là, le premier et fidèle ami, est Pom7848… Là ça commence à me plaire. Avec l’installation sur Google AIM, on n’est pas obligé d’aller sur le site de Twitter pour actualiser son “post-it”… L’échange hautement intellectuel par Twitters interposés ça donne ça :

“pom7848: Je corrige des copies, je sers la science et c'est ma joie... »

Je lui répond sur Google Talk. Oui, le comble du Twitter-utilisateur c’est de passer par Twitter pour lancer des messages, et répondre ensuite sur le Messenger à celui qui a envoyé un Twitter. Pom7848, ne se démonte pas, il me répond par Twitter.

« pom7848: Lolo ne peut assurément se contenter d'un seul médium pour me parler... Sa façon de communiquer c'est l'attaque simultanée »

Suivi de :

« pom7848: Malgré le terrorisme communicationnel de Lolo, je continue de corriger mes copies, bravant la tempête avec le calme des vieilles troupes »

Arrive ensuite mon ami  Dspat... Ce nouveau gadget a un intérêt : il me fait rire.

To twitter or not Twitter this is the question ! Do you Twitter ?