Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2008

Effeuillage n°6 – “Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres ; et les riches, très riches.” – Don Salluste – La Folie des Grandeurs

La star de la semaine passée aurait pu être Tom Cruise et le bouquin d’Andrew Morton qui fait scandale concernant les révélations sur le n°2 de la Scientologie. J’aurais pu m’attarder sur les élections en Serbie où Nikolic, ultra-nationaliste, arrive en tête des élections au premier tour (ce qui aura des impacts sur l’équilibre dans les Balkans). J’aurais pu ironiser concernant les résultats encore mitigés du service minimum dans les écoles, évoquer la grève des fonctionnaires jeudi dernier ou m’amuser de la présence “surprise” de D.S.K. le w. e.  du 19 à la Mutualité. J’aurais pu réfléchir sur  l’élargissement souhaité du G8 à l’Inde et la Chine par M. Gordon Brown,  mais faisons honneur aux Pink Floyd, en entonnant tous en choeur : Money.

Ces derniers jours, je me suis replongée dans les bases macro-économiques de mes études lointaines, interrogé quelques professionnels du milieu, effeuillé des centaines de pages écrites par des journalistes maîtrisant parfois peu leurs sujets touchés par le syndrome du “scoop”(il n’y a qu’à suivre au jour le jour les analyses pour s’en apercevoir) pour en arriver à la conclusion suivante : quel(le) néophyte pourrait-il (elle) comprendre quelque chose à ce charabia de taux directeurs, de marchés financiers qui s’écroulent à cause des subprimes, des manipulations frauduleuses d’un ancien des back-office, de l’impact sur les actions des petits spéculateurs, ou des conséquences sur l’économie nationale ? Heureusement quelques études parfaitement rédigées par Pascal Riché dans Rue 89, le blog d’Alexandre Delaigue – professeur agrégé d’économie-gestion – hebergé par Libération ou des journalistes de La-Croix permettent de naviguer à travers les méandres des sphères financieres. Parfois, il est plus urgent d’attendre que de rédiger à la volée des articles qui risqueraient d’être approximatifs.  

Flemme neuronale quand tu nous tiens ! Je vous vois, lové(e) dans votre canap’, vous voulez du “tout-cuit”, pour pouvoir frimer sur la crise financière et sur l’histoire de la SocGé dans vos diners mondains, sans avoir à déchiffrer tous ces jargons techniques. Génération du pré-mâché, défi relevé. Concernant la banque de Bouton, vous avez le choix entre l’option du “Grand Complot” avec Jérôme Kerviel incarnant le Tom Cruise de La Firme, celle plus modeste de “j’comprends pas grand chose, mais j’aimerais bien qu’on m’explique” ou celle fataliste mode “tous des pourris, qu’est ce que j’en ai à faire ?”.

Si c’est le choix un ou deux, dans deux jours tu pourras découvrir le premier Gros Plan (Comme N. S., j'applique la règle n°1 de la Com" : créer un buzz et des effets d'annonce...) qui zoomera sur cette crise économique et financière de manière - j'espère - simplifiée mais précise. En attendant, tu peux toujours effeuiller les 3 articles ci-dessus recommandés. Si tu optes pour la 3ème option, reprends ta Bible et soutiens Flavie Flament qui a le blues, réjouis-toi du coup de foudre de Laurence Ferrari et Richard Berry, engage toi définitivement pour sauver Britney de son hygiene de vie douteuse et son emprise du méchant Paparazzi Adnan Ghalib.  Pas de N. S. ces deux dernières semaines, car il a finalement compris que son rôle était initialement confiné à des affaires d’états plus sérieuses que ses vacances en Egypte… Petit N. S. est devenu grand. Enfin grand... Peut-être est ce parce que Michel Barnier – ministre de l’Agriculture - et Christine Albanel -  ministre de la Culture – ont du “arrondir les angles” la semaine passée suite à ses deux interventions “spectacle”, sur les quotas de pêche et la suppression de la publicité sur les chaînes publiques… Pas de zizanie au sein du Gouvernement, ce n’est pas bon pour l’image ! Tout le monde est au diapason ! "M'enfin" dirait Gaston (Lagaffe pour les intimes). 

Mais ne t’inquiète pas, tout ne va pas si mal ! Ce n'est pas parce qu'il y a eu un lundi noir, que des milliers de Palestiniens ont franchi la ligne Egyptienne ou qu'une étude a mis à mal les 935 mensonges de l'Administration Bush, que ça va mal ! Preuve en est : Fatiha Mejjati, la veuve d’Al Qaida n'a pas encore lancé un attentat sur la France comme elle l’a annoncée et si l'économie risque d'être morose dans les prochains mois (années ?), et qu'on est tous/toutes ruinés,  on pourra peut être participer au programme des 45 000 emplois de Fadela Amara, ou on faire heures supp’ parce qu’il parait selon N. S. que “ça marche" !

Plus sérieusement, saluons cette semaine la victoire du PSG le we dernier à domicile (3-0) et la bonne performance globale de Jo-Wilfried Tsonga à l'Open d'Australie, réjouissons-nous pour cette petite fille de 9 ans Demi Lee Brennan qui suite à une greffe du foie a été sauvée mais a aussi étrangement changé de groupe sanguin (Bienvenue dans X-files…  de O négatif à O positif, si si), félicitons Shaun Tan récompensé au 35ème festival d'Angoulême avec son "Là où vont nos pères", et... rions, non pardon, suivons la volonté de création d'un nouveau parti rénové de la LCR mené par O. Besancenot, avec - on lui "souhaite" -  plus de 3100 adhérents.


Allez Salut, à la semaine prochaine… enfin non à dans 2 jours ;) !